France – Lundi 20/01/2020 – energiesdelamer.eu. Le gouvernement a ouvert ce lundi à la consultation publique la feuille de route énergétique de la France à l’horizon 2028 et le Projet de décret relatif à la stratégie bas-carbone et aux budgets carbone

 

La consultation du public sur le projet révisé de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et le projet de décret bas-carbone ont été mis en ligne ce lundi 20 janvier ainsi que l’avait annoncé Elisabeth Borne lors d’une intervention le 7 janvier 2020.

1 – Le projet de PPE révisé, mis en ligne aujourd’hui, est issu d’un processus d’élaboration et de consultation initié en juin 2017. Après la publication d’un premier projet en janvier 2019, cette version révisée prendre en compte les commentaires et avis recueillis au cours d’une large consultation conduite en 2019.

 

La PPE couvre deux périodes successives de cinq ans : 2019-2023 et 2023-2028.

 

2 – Le projet de décret définit la stratégie nationale bas-carbone révisée, révise les budgets carbone pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028 et fixe un quatrième budget carbone pour la période 2029-2033.

La première stratégie nationale bas-carbone a été adoptée par décret du 18 novembre 2015, lequel a fixé les trois premiers budgets carbone pour les périodes 2015-2018, 2019-2023 et 2024-2028.

La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) annoncée le 7 janvier 2020 par la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne lors des questions au Gouvernement est arrivée. «Ces mesures seront renforcées par les propositions des 150 citoyens (de la Convention citoyenne pour le climat), « preuve » que le gouvernement était «mobilisé pour répondre à l’urgence climatique».

Les objectifs pour l’éolien en mer ont été augmentés dans la nouvelle version de la PPE, souligne le gouvernement, qui vise maintenant 5,2 à 6,2 GW en 2028, contre 4,7 à 5,2 GW dans une précédente version et le projet d’Oléron (proposé par wpd et désigné par François de Rugy il y a juste un an « comme pas pour demain« ) pourrait être lancé. 

« Les énergies marines apporteront un complément important, d’autant que leur disponibilité (> 4000 h/an) permettra de stabiliser le réseau électrique, en particulier dans la péninsule bretonne. Les 7 projets éoliens en mer, seront opérationnel entre 1ère et la fin de la 2ème période de la PPE.

En capitalisant sur la filière industrielle ainsi créée, 3 appels d’offres posés et 3 appels d’offres flottants totalisant 3,75 GW, seront lancés dans la première période de la PPE.

Les champs flottants en Bretagne et en Méditerranée seront des premières mondiales permettant de faire de la France un leader dans ces technologies au potentiel de marché très important. Le Gouvernement intègre la perspective d’une extension de ces premiers parcs éoliens flottants, à partir de 2024 dans la seconde période de la PPE, avec un raccordement mutualisé ».

 

« Cette Programmation et cette Stratégie ont fait l’objet d’une évaluation environnementale et l’avis de l’autorité environnementale pour chacun de ces documents est mis à disposition sur le même site http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/. Un bilan de chaque consultation sera établi par le Ministère de la transition écologique et solidaire ».

 

Points de repère

 

Quand on parle énergie on parle de quoi ? Pour comprendre notre consommation d’énergie : La conférence vidéo dans le cadre des Journées Normaliennes Développement Durable de l’ENS vous aidera à le faire – 14 janvier 2020 à l’ENS Rennes. JNDD 2020 : « Énergie et soutenabilité » 

Bernard Multon est agrégé de génie électrique et docteur habilité à diriger des recherches. Il a enseigné ou enseigne notamment l’électronique, l’électrotechnique, l’électronique de puissance, l’énergétique électrique.

En recherche, il est spécialiste des chaînes de conversion électromécaniques et des systèmes de conversion de l’énergie électrique, en particulier pour optimiser leur gestion d’énergie et leur dimensionnement sur cycle de vie en contexte de forte variabilité et d’incertitudes, avec des applications aux domaines du photovoltaïque, de l’éolien et de la houlogénération et membre de négaWatthttps://www.youtube.com/watch?v=-GYt1eyVVXQ

 

 

Il y a un an

 

25/01/2019 – PPE, le retour… Toujours un peu mou sur les énergies marines – Décryptage

25/01/2019 – PPE synthèse finale… de la Stratégie française pour l’énergie et le climat, le ministère de la Transition écologique et solidaire publie aujourd’hui l’intégralité du projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) …

 

 

Saga d’une PPE à travers quels articles publiés entre le 13/01/2019 et le 11/12/2019

11/12/2019 – Dans la foulée du discours du président de la République prononcé lors des Assises de la mer, et dans le cadre d’une procédure « quasi accélérée », le 3e comité interministériel de la mer (CIMer) a présenté les orientations en matière d’énergie marine.

 

3/12/2019. Discours d’Emmanuel Macron, président de la République aux Assises de l’économie de la mer qui, durant plus d’une heure,  a décliné la feuille de route du Gouvernement sur la politique maritime de la France autour de quatre axes : Recherche, biodiversité, Voie bleue et une sécurité marime renforcée

 

05/11/2019 – Audition de Jean-Martin Folz sur son rapport remis au ministre de l’économie et des finances sur la construction de l’EPR de Flamanville alors que Bruno Le Maire a exigé d’EDF, le 28 octobre 2019, la mise en place d’« un plan d’action » d’ici la fin novembre pour la réorganisation de la filière nucléaire et de l’EPR.  

Rapport de Jean-Martin Folz commandé par Jean-Bernard Levy PGD d’EDF

 

20/09/2019 – RTE : Synthèse du Schéma décennal de développement du réseau 2019 … présentée le 17/09/2019 par François Brottes. 

29/06/2019 – Projet de loi énergie climat 3 : « La PPE passera de 750 MW à 1 GW / an pour l’éolien en mer : « la Programmation pluriannuelle de l’énergie finale prévoira un rythme moyen de 1 GW/an au lieu de 750 MW ».  …

 

28/06/2019 – Projet Loi énergie-climat – 1 : La loi française va-t-elle ouvrir les portes à une PPE orientée ENR et EMR ? l’article 1 instaure une loi de programmation quinquennale qui fixera, à partir de la prochaine échéance de la PPE (2023), puis tous les cinq ans, les priorités d’action 

 

 

13/01/2019 – Eolien en mer : Les six présidents de Régions littorales ne lâchent pas et veulent une vraie PPE adaptée au développement de leur territoire.