Japon Royaume-Uni – Jeudi 18/02/2021 – energiesdelamer.eu. L’hydrolien et le concept éolienne flottante/houlomotrice, regardés de près au Japon. SIMEC Atlantis Energy (SAE)

L’hydrolienne construite et testée en Écosse a été installée dans les eaux au large d’une chaîne d’îles japonaises. Dans un communiqué publié lundi, Simec Atlantis Energy (SAE) a déclaré que sa turbine pilote avait produit 10 mégawatts-heures au cours de ses dix premiers jours de fonctionnement.

La turbine AR500 a été montée dans une installation en Écosse avant d’être expédiée au Japon, où elle a été installée dans les eaux au large de l’île de Naru, qui fait partie de la chaîne plus large de l’île de Goto.

Selon SAE, le projet global comprend la location d’équipements de production marémotrice ainsi que la fourniture de services de construction offshore à la société japonaise Kyuden Mirai Energy.  Graham Reid, qui a rejoint SIMEC Atlantis Energy en janvier 2021 comme CEO, a déclaré cette installation comme « une étape importante pour le déploiement de nombreuses turbines marémotrices installées au Japon ».

Nouveauté : Un développement houlomoteur / éolien flottant au Japon

En janvier, il a été annoncé que le géant du transport maritime Mitsui O.S.K. Lines s’associerait à une société appelée Bombora Wave Power pour étudier les sites de projets potentiels au Japon et dans les régions environnantes.

Bombora – projet hybrique houlomoteur – éolienne flottante – EDM_18_02_021

 

La collaboration entre MOL, dont le siège est à Tokyo-, et Bombora se concentrera sur la recherche d’emplacements possibles pour le système mWave de de Bombora, ainsi que sur des projets hybrides qui combinent l’énergie mWave et l’énergie éolienne.

 

 

 

En termes simples, la technologie développée par Bombora – qui a des bureaux au Royaume-Uni et en Australie – est basée sur l’idée d’utiliser des « cellules » de membrane en caoutchouc qui sont remplies d’air et fixées à une structure immergée sous l’eau.

Selon une vidéo de l’entreprise décrivant le fonctionnement de son système, lorsque les vagues passent au-dessus du système, sa « conception de membrane en caoutchouc souple pompe l’air à travers une turbine pour produire de l’électricité ». Sam Leighton CEO | Bombora Wave Power avait participé à Ocean Energy Europe qui s’était déroulé en décembre 2020(ICI). 

Pour sa part, le Japon affirme vouloir que les énergies renouvelables représentent entre 22 et 24 % de son bouquet énergétique d’ici 2030. En octobre dernier, le Premier ministre Yoshihide Suga a déclaré que le pays s’était fixé comme objectif de ne pas émettre de gaz à effet de serre d’ici 2050. D’ici 2030, le Japon souhaite une réduction de 26 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2013.

POINTS DE REPÈRE

L’hydrolienne AR500 d’Atlantis est arrivée à Nagasaki


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.


Publicités Google :