Ecosse – Mercredi 30/09/2020 – energiesdelamer.eu. Avec le choix d’EMR d’installer le projet Dolphyn à Aberdeen, première installation flottante offshore en eau profonde au monde à produire de l’hydrogène vert, l’Ecosse continue sa transformation énergétique avec les énergies de la mer et l’hydrogène vert (Bleu).

Le projet Dolphyn/EMR

Dolphyn (Deepwater Offshore Local Production of HYdrogeN) d’Environmental Resources Management (ERM) est un projet de développement d’hydrogène vert à grande échelle à partir d’éoliennes flottantes en mer.

ERM, qui emploie plus de 5.500 collaborateurs dans 40 pays, a reçu le 18/02/2020, 3,12 millions de livres sterling du gouvernement britannique pour poursuivre le développement de son projet ERM-Dolphyn, relatif la production d’hydrogène «vert» pour la chaleur, la production d’électricité et le transport. Dolphyn, est un système intégré innovant combinant toutes les technologies nécessaires pour réunir les dernières techniques de production éolienne flottante et d’hydrogène, afin de permettre aux ressources éoliennes offshore de contribuer à la production d’hydrogène.

ERM estime que, Dolphyn, qui comprendra 400 turbines d’une capacité de 4 GW, permettra de chauffer plus de 1,5 million de foyers britanniques sans émissions de carbone dans le secteur de Kincardine.

Le travail d’ingénierie initial, qui était une «preuve de concept» de phase 1, est maintenant terminé et avec le soutien du gouvernement britannique dans le cadre de son «programme d’approvisionnement en hydrogène», le projet est passé à la phase 2 pour entreprendre une ingénierie détaillée en vue de prendre une décision finale d’investissement sur une installation prototype de 2 MW d’ici mars 2021. Cela laisse également du temps à d’autres parties prenantes pour investir dans le projet.

Les partenaires

Le 10 juillet 2020, NEL (Norvège) et Doosan (Corée du Sud) ont rejoint l’équipe du projet Dolphyn Hydrogen d’ERM pour travailler sur le développement de la technologie d’électrolyseur PEM (membrane d’échange de protons).  L’attribution du contrat couvre l’évaluation de la technologie à utiliser dans un environnement offshore sur la plate-forme semi-submersible Dolphyn de 2 MW, qui sera située au large des côtes d’Aberdeen, et constituera une première application mondiale à cette échelle en mer. «La technologie de NEL et son expérience d’incorporation d’électrolyse sur les navires et les sous-marins, ainsi que les capacités d’ingénierie de Doosans en matière d’intégration d’électrolyseurs, en font un partenariat idéal pour cette partie du projet», a déclaré David Caine, chef de projet ERM Dolphyn. Ils travailleront aux côtés d’autres entrepreneurs du projet FEED, Tractebel Engie, qui développe la sous-structure et la conception de la turbine, et ODE (filiale de Doris) qui conçoit les topsides Dolphyn.

 

Le choix d’Aberdeen

Tim Strawn, PDG régional d’ERM, a déclaré qu’Aberdeen avait fait de meilleures propositions que les villes d’Orkney (les Orcades) et de Cornwall (les Cornouailles) pour accueillir le développement du projet Dolphyn.

«Cette décision est le résultat de plusieurs de facteurs, notamment les efforts continus de la ville en matière d’hydrogène, le nouvel agrandissement de South Harbour et le caractère persuasif de Sir Ian Wood qui préside Opportunity North East (One), la région, dont l’objectif «est de créer une économie de l’hydrogène», grâce à ses ressources naturelles et à son héritage pétrolier et gazier.

L’engagement des élus d’Aberdeen et « bras ouvert » au projet d’hydrogène à partir d’éoliennes flottantes

«Le projet Dolphyn est une preuve supplémentaire qu’Aberdeen fournit un environnement de premier ordre après plus de 20 ans d’investissement dans la transition énergétique et plus de 5 milliards de livres sterling d’investissement dans des projets» dans le nord-est a déclaré Jenny Laing co-leader d’Aberdeen City Council. Pour son collègue Douglas Lumsden, «Aberdeen est en mesure d’offrir des opportunités d’investissement immédiates et importantes aux investisseurs étrangers, investissements qui permettent de garder les habitants et créer des emplois».

Article complété le 30 septembre 2020 (Ndlr – Les élus d’Aberdeen, en parfait accord avec la révolution bleue qui s’opère en Ecosse et plus largement au Royaume-Uni, doivent se réjouir d’entendre la déclaration de Marc Le Fur, VP de l’assemblée nationale, prononcée aujourd’hui lors d’une commission au palais Bourbon, contre le projet éolien offshore en baie de Saint-Brieuc, à propos des investissements réalisés par Iberdrola « cette entreprise étrangère espagnole, liée à la mafia » qui réclame que la ministre « mette fin à ce projet funeste ».

POINTS DE REPÈRE

10/03/2017. Le gouvernement écossais a donné son accord pour le parc éolien flottant de Kincardine composé de huit turbines de 6 Mw. Kincardine est situé à environ 15 kilomètres au sud-est d’Aberdeen.

 

 

Kincardine : Feu vert pour le parc éolien flottant

19/02/2020 – Projet FEED – Hornsea 2, sera couplé à des électrolyseurs pour produire de l’hydrogène vert. Le projet Gigastack développé par ITM Power vient de recevoir une subvention de 7,5 M£ (9 M€) de la part du gouvernement britannique dans le cadre de son plan hydrogène dans le cadre du concours BEIS (Hydrogen Supply Department).

Présentation du programme national de développement du projet Dolphyn

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab