Royaume-Uni – Vendredi 25/09/2020 – energiesdelamer.eu. Le navire auto-élévateur Haven Seariser 2 de Red7 Marine a été déployé au large de la côte de Norfolk au Royaume-Uni pour collecter des données sur le fond marin pour les projets Norfolk Vanguard et Norfolk Boreas de Vattenfall. Ces travaux, ainsi que d’autres enquêtes en cours, détermineront la conception de ce qui deviendra l’un des plus grands parcs éoliens du monde.

Haven Seariser 2 se trouve sur le littoral au large de Happisburgh, où son équipe d’ingénierie géotechnique prélève des échantillons de forage jusqu’à un maximum de 30 mètres. Ce test permettra de choisir la méthodologie d’installation des principaux câbles de transmission à leur arrivée à Happisburgh. Le navire, devrait être en place pendant environ deux semaines supplémentaires, en fonction des conditions météorologiques, de l’avancement des travaux et des opérations.

«Les informations recueillies lors de ces enquêtes sur le site seront utilisées pour affiner la conception du câble d’exportation et les techniques d’installation associées», a déclaré Andy Galbraith, responsable des géosciences chez Vattenfall. «Le forage directionnel horizontal sera envisagé pour installer le câble sous la plage et la zone du rivage qui est submergée à marée haute et exposée à marée basse. Ces enquêtes aideront à déterminer la meilleure technique à utiliser ». Un travail d’échantillonnage similaire est en cours plus au large, dans le cadre de la campagne de quatre mois de Fugro qui a débuté fin juillet 2020*.  Les données offshore alimenteront la planification des emplacements de turbines les plus efficaces au sein du réseau, la conception des fondations appropriées, ainsi que le tracé final du câble depuis les turbines pour se connecter au réseau national au poste terrestre du projet. Selon Vattenfall, des enquêtes sur le site terrestre ont également commencé autour de l’endroit où la sous-station terrestre sera construite près de Necton.

Norfolk Vanguard et Norfolk Boreas auront ensemble une capacité installée de 3,6 GW et produiront suffisamment d’électricité pour alimenter 3,9 millions de foyers au Royaume-Uni. Le ministère britannique des affaires, de l’énergie et de la stratégie industrielle (BEIS) a accordé l’autorisation de développement (DCO) pour la demande de Vattenfall visant à construire le parc éolien offshore de 1,8 GW Norfolk Vanguard début juillet 2020. La période d’examen DCO pour le 1,8 GW Norfolk Boreas a été repoussée au 12 octobre. La construction à terre des projets de Vattenfall à Norfolk devrait commencer en 2022/2023, tandis que les travaux en mer devraient commencer entre le milieu et la fin des années 2020.

 

*Fugro travaille à partir de son navire de forage géotechnique positionné de manière dynamique (DP2) Fugro Scout, et effectue des levés et des échantillonnages à l’aide de son système exclusif de test de pénétration de cône SEACALF® Mk V DeepDrive sur les deux sites.

 

Des tests seront effectués à la fois in situ et dans les laboratoires dédiés aux sols basés à Wallingford, Royaume-Uni, et à Nootdorp aux Pays-Bas. Les travaux de caractérisation du site sont répartis en deux projets : le premier aidera Vattenfall à optimiser la conception technique des fondations des éoliennes; le second aidera Vattenfall à choisir le tracé de câble le plus efficace entre la sous-station terrestre et les turbines.

POINTS DE REPÈRE

12/01/2010 – Round 3 – La liste des développeurs retenus pour implanter des fermes éoliennes offshore situées dans les 9 zones administrées dans les eaux britanniques par le Crown Etat a été rendue publique le 8 décembre 2019.

 

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.