Europe – Bruxelles – Vendredi 12/06/2020 – energiesdelamer.eu. Après le lancement par EDF Renouvelables, Enbrigde et wpd offshore, la Banque européenne d’investissement (BEI) avait annoncé vendredi dernier 5/06/2020, avoir accordé une ligne de crédit de 450 millions d’€ au consortium réunissant EDF Renouvelables, Enbridge et wpd pour cofinancer la construction du projet de parc éolien en mer de Fécamp.

 

Ce financement sera garanti par le fonds européen pour les investissements stratégiques (aussi appelé « Plan Juncker »).

 

Bruno Bensasson président d’EDF Renouvelables avait annoncé lundi 2/06/2020, le lancement de la construction du parc éolien en mer de Fécamp après avoir réalisé le closing de la transaction de financement du projet, samedi 30 mai 2020, pour un montant total de € 2 milliards. C’est en effet le coût du parc éolien en mer de Fécamp au large des côtes normandes d’une puissance de 497 MW (cf. energiesdelamer.eu du 2 juin). https://www.energiesdelamer.eu/publications/105-eolien/6892-edf-renouvelables-enbridge-et-wdp-lancent-la-construction-du-parc-e-olien-en-mer-de-fe-camp

Et si l’on parlait finances ?  

C’est le premier investissement de la BEI dans un parc en mer français. Il intervient aux côtés du pool de banques commerciales constitué de BNP Paribas, CACIB* et Société générale, qui apporteront jusqu’à 85% des coûts du projets pour la phase de construction, le reste étant financé par les actionnaires EDF Renouvelables, Enbridge, et Wpd Offshore avait précisé Cédric Le Bousse dans son entretien avec energiesdelamer.eu

https://www.energiesdelamer.eu/publications/105-eolien/6907-edf-itv-de-c-le-bousse

D’un montant total de plus de € 2 milliards, le chantier mobilisera plus de 1400 emplois locaux pendant plus de 3 ans, selon ses promoteurs et permettra la création d’une centaine d’emplois pérennes dans le port de Fécamp pour assurer la maintenance des installations.

La Banque de l’Union Européenne est impliquée dans le financement des éoliennes en mer avec de nombreuses opérations financées dans d’autres pays de l’Union européenne, en particulier en Belgique, Allemagne, Royaume-Uni et aux Pays-Bas mais c’est la première opération de ce type qu’elle finance en France, renforçant ainsi les objectifs fixés en novembre 2019 par ses actionnaires, destinés à en faire la Banque européenne du climat.

Le commissaire européen à l’Economie, Paolo Gentiloni, a déclaré:« L’Union Européenne soutient la construction du plus grand parc éolien en France! Ce projet permettra à près de 770 000 personnes de bénéficier d’une énergie propre et mobilisera plus de 1400 emplois locaux. C’est une excellente illustration du potentiel du pacte vert pour l’Europe – et un pas de plus vers une Union Européenne neutre climatiquement d’ici 2050. »

« Ce financement de parc éolien en mer au large de Fécamp est une opération majeure pour la BEI et marque une étape importante pour nous en tant que banque européenne du climat, a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la BEICela conforte notre expertise dans le domaine des éoliennes en mer en général, qu’elles soient fixes ou bien flottantes, à l’image de projets innovants que nous sommes également en train de financer ailleurs en Europe ».

 

Points de repère

 

* CACIB : Crédit agricole Corporate and Investment Bank est la banque de financement et d’investissement du groupe Crédit agricole.

02/06/2020 – EDF Renouvelables, Enbridge et wdp lancent la construction du parc éolien en mer de Fécamp

 

 

A propos de la Banque européenne d’investissement

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne (UE). La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE.

En 2019, forte de son expertise et de son attractivité financière grâce à sa notation triple A, le groupe BEI a consacré, en France, 8,5 milliards d’euros de nouveaux financements. Depuis le début de la crise du Covid-19 elle a mis en place différents programmes lui permettant, à terme, de financer ou de garantir plus de 200 milliards d’euros de prêts aux entreprises européennes.

À propos du Plan d’investissement pour l’Europe : Le Plan d’investissement pour l’Europe, également nommé « Plan Juncker », vise principalement à lever les obstacles à l’investissement, à accroître la visibilité des projets d’investissement tout en leur apportant une assistance technique et à faire une utilisation plus intelligente des ressources financières, nouvelles ou existantes. En avril 2020, le Plan d’investissement a déjà permis de mobiliser plus de 478,4 milliards d’euros d’investissement dans toute l’Europe, dont 80,8 milliards d’euros en France. 1 166 450 PME en Europe en ont déjà bénéficié.