France – 30/03/2024 – energiesdelamer.eu.

Damien Desbruyères qui dirigera cet été du 19 juillet au 10 septembre à bord du navire scientifique « Thalassa » la campagne océanographique Crossroad, a reçu le 28 mars la médaille de bronze* du CNRS pour ses travaux sur « Le réchauffement de l’océan ».

 Lauréat du prix Christian Le Provost /Académie des sciences 2023, il est l’invité d’honneur du rendez-vous incontournable  la « Journée Océanographique – Prix «Christian Le Provost » qui se tient tous les deux ans à Plérin et Saint-Brieuc. Chercheur au laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale au Centre Ifremer de Bretagne à Plouzané, Damien Desbruyères est aussi chef de mission de la campagne Crossroad qui se déroulera cet été à bord du navire Thalassa de la Flotte océanographique française opérée par l’Ifremer et sa filiale d’armement, Genavir.

La campagne Crossroad

Ses recherches visent une meilleure compréhension de la dynamique océanique à grande échelle. Pour ce faire, il analyse notamment les mécanismes régissant la circulation de l’océan Atlantique Nord et ses fluctuations interannuelles, décennales, et multi-décennales, ainsi que son impact sur l’évolution des températures régionales dans le contexte du réchauffement global. « Comment les grands courants de l’océan Atlantique Nord redistribuent la chaleur, comment est-ce que cela fonctionne ? J’étudie notamment la circulation méridienne de retournement Atlantique (AMOC), une composante importante de la circulation globale qui transporte les eaux chaudes vers le nord dans les couches de surface, et les eaux froides vers le sud en profondeur. »

Cette campagne a pour stratégie, un échantillonnage qui se base sur de nombreux profils hydrographiques, le déploiement de mouillages et de flotteurs profileurs et des radiales de mesures bathysonde avec la méthode « tow-yos » couplée à des mesures de microstructure pour le mélange turbulent. Les mesures de terrain sont combinées avec de la modélisation numérique régionale à très haute résolution, à la fois pour la définition de la stratégie d’échantillonnage et l’interprétation des données post-campagne. De plus, la campagne Crossroad bénéficie de plusieurs collaborations nationales, européennes et internationales pour l’étude du rôle climatique de l’océan profond. La commission a beaucoup apprécié l’excellente qualité de cette première demande de campagne qui présente de façon très claire et très complète un projet original et pertinent avec un plan de campagne bien réfléchi. La Commission Nationale de la Flotte Hauturière avait classé cette demande en priorité 1 pour une programmation possible entre 2023 et 2025. Source : Commission de décembre 2021.

En 2024, la campagne se déroulera dans la région de Terre-Neuve

« Nous nous rendrons dans la région de Terre-Neuve à l’Est du Canada. C’est une région clé, car c’est là que les grandes veines de courant d’eau chaude et d’eau froide se rencontrent, où les dynamiques des bassins subpolaires et les bassins subtropicaux se connectent », explique-t-il. « Nous allons faire des mesures en amont et en aval de cette zone pour étudier le trajet pris par les masses d’eau.

Comment est-ce qu’elles se mélangent, interagissent, et se propagent au-dessus des pentes continentales ? Cette campagne s’inscrit aussi dans un effort européen (le projet EPOC) qui participe à la compréhension de l’AMOC, et notamment de sa cohérence entre bassin subpolaires et subtropicaux.

En 2023, nous avons déployé sous pavillon allemand des mouillages au nord et au sud cette fameuse « zone de transition » de Terre-Neuve. Ce sont de grandes lignes instrumentées pouvant aller jusqu’à quatre kilomètres de long sur lesquelles sont mesurés les courants, la température, et la salinité pour une durée de deux ans. Nous allons aussi déployer au cours de la campagne une douzaine de flotteurs Deep Argo et un nouveau mouillage développé dans notre laboratoire pour nous renseigner sur la turbulence océanique à toute petite échelle. »

Un parcours universitaire entre Brest et Southampton

Originaire de Brest, Damien Desbruyères y fait la très grande partie de ses études de sa licence de physique à son master recherche Physique et Mécanique des Milieux Continus (option Océan-Atmosphère) à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO). Après un « master of science » en océanographie obtenu à l’université de Southampton, il décide de réalise sa thèse à l’Ifremer au laboratoire de Physique des Océans (LPO, désormais LOPS), où il étudie la circulation et l’hydrographie de l’océan Atlantique Nord et sa variabilité décennale via la modélisation numérique et les observations in situ. Son doctorat en poche, il retourne à Southampton pour quatre années de post-doctorat au National Oceanography Centre (NOC), où il s’intéresse à l’étude du climat global et en particulier du contenu de chaleur océanique, avant d’être recruté au LOPS en 2017.

Les deux dernières lauréates 2021 du Prix Christian Provost étaient Camille Lique et Sophie Bonnet.

Lancé en avril 2009, le prix «Christian Le Provost, Océanographe» a été crée pour récompenser un jeune chercheur qui a contribué significativement au développement de la connaissance ou des applications dans ces domaines de recherche. Christian Le Provost originaire de Plérin dans les Côtes d’Armor, était particulièrement soucieux de promouvoir les jeunes chercheurs et la culture scientifique et technique océanique. Le Conseil Général des Côtes d’Armor dont le président est à l’Hôtel du Département des Côtes d’amor dont le président est Christian Coail, entend apporter sa contribution au développement de la recherche océanographique.

Photo : Mise à l’eau d’une rosette, préleveur d’eau multi instrumenté permettant de prélever des échantillons d’eau et d’acquérir des données physiques et chimiques tout le long de la colonne d’eau. Cet instrument sera déployé au cours de la campagne Crossroad.

© Ifremer – Pascale Lherminier

* 48 médailles de bronze ont été attribuées en février 2024.

 

 

Le vendredi 19 avril 2024
Hôtel du Département, Saint-Brieuc & Centre culturel Le Cap, Plérin

POINTS DE REPÈRE

Camille Lique et Sophie Bonnet lauréates du Prix scientifique Christian Le Provost

 

Abonnez-vous et bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles publiés à partir des données fiables collectées et vérifiées depuis plus de 10 ans. Abonnements : Aziliz Le Grand – Mer Veille Energie

Sans abonnement, pour rester informé(e), inscrivez-vous gratuitement aux alertes et suivez-nous sur les réseaux sociaux Linkedin et Facebook

Le Business Directory, répertoire des membres soutiens d’energiesdelamer.eu. Les adhésions des membres permettent l’accès gratuit aux articles publiés sur leurs activités par energiesdelamer.eu. Véritable outil, la base de données comprend plus de 9 000 articles d’actualité indexés quotidiennement.

 


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.


Publicités Google :