France – 30/03/2023 – energiesdelamer.eu. C’est la première attaque semble-t-il contre un parc éolien en mer. RTE va déposer une plainte à la suite de la déconnexion du réseau électrique pendant plusieurs heures du parc de Saint-Nazaire d’EDF Renouvelables et Endbridge. Le parc aurait été déconnecté par des cégétistes de RTE à partir du poste électrique de Prinquiau. L(objectif était de manifester leur opposition à la réforme des retraites.

L’action est revendiquée par la CGT RTE et témoigne de la mobilisation qui se poursuit dans le secteur de l’énergie contre la réforme des retraites, mentionne une dépêche de l’AFP.

« La nouvelle plate-forme d’éoliennes en mer de Saint-Nazaire a été mise hors tension pendant au moins cinq heures », a indiqué ce jeudi la CGT RTE.

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’opposition du syndicat du secteur de l’énergie à la réforme des retraites. Elle touche une structure hautement symbolique dans le cadre du développement des énergies renouvelables en France.

Entre 3 et 5 heures de déconnexion

« Le parc éolien de Saint-Nazaire a été déconnecté du réseau électrique de 10h11 à 13h13 pour la première liaison et jusqu’à 15h52 pour la seconde », soit trois heures et cinq heures et demi, selon RTE. Les auteurs de l’action se seraient introduits dans le poste électrique de Prinquiau, qui fait le lien entre le réseau maritime et le réseau terrestre, pour déconnecter les deux lignes.

Le poste HTB 225kV – 2*240MVAR de raccordement du parc éolien en mer de Saint-Nazaire. a été construit par GMT Ouest. C’est l’un des maillons essentiels du projet puisqu’il est le point d’arrivée de l’électricité produite par les éoliennes. Le poste s’étend sur 3 hectares. Les travaux en quelques chiffres : 2 postes de transformation 225kV yc voiles grandes hauteurs 10,40m, 2 réactances, 4 selfs, 2 caniveaux HTA et 230 massifs pour équipement.

Cette action d’ampleur, intervient après celle du Stade de France 

Le 9 mars dernier, une coupure d’électricité avait affecté plusieurs secteurs de Saint-Denis. Il s’agit d’une action coup de poing de la CGT Energie pour protester contre le projet de réforme des retraites. Entre 300 et 400 agents grévistes d’Enedis, GRDF et RTE avaient investi et coupé l’alimentation du poste source Ampère. Un poste qui dessert notamment le Stade de France, le chantier du village olympique et deux data centers. « Nous avons investi un poste électrique et les Robin des Bois de l’énergie ont fait ce qu’ils avaient à faire », avait relaté le secrétaire général de la CGT Energie de Paris, Cédric Liechti. Selon l’agence France presse, certains agents, cagoulés, ont levé les bras et allumé des fumigènes pour camoufler ceux qui coupaient le courant pour les mettre à l’abri des regards et des caméras. L’opération a eu lieu après un rassemblement dans un gymnase de Saint-Denis où étaient présents plusieurs élus LFI et PCF.

 

Vous êtes déjà abonnés? connectez-vous.

 

POINTS DE REPÈRE

29/03/2023 – Le port de maintenance du parc en mer de Saint-Nazaire pris dans les filets d’une négociation

Le port de maintenance du parc en mer de Saint-Nazaire pris dans les filets d’une négociation

 

Les articles publiés par energiesdelamer.eu sur RTE, membre du Business Directory sont archivés dans la base de données du BUSINESS DIRECTORY et sont accessibles à tous nos lecteurs gratuitement.

energiesdelamer.eu souhaite accélérer son développement et continuer d’offrir à ses abonnés une veille quotidienne internationale de qualité, vérifiée et mise en perspective. Les articles publiés par le site de presse professionnelle sont payants. S’abonner

Les alertes aux lettres quotidienne, hebdomadaire et mensuelle sont gratuites et vous permettent de prendre connaissance des titres du jour à partir de l’inscription. Inscription à la newsletters (gratuit)

 


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.


Publicités Google :