Espagne – Mercredi 04/11/2020 – energiesdelamer.eu. A la suite d’une avarie, la plateforme flottante BlueSATH amarrée sur le site d’essai El Abra del Sardinero au large de Santander depuis le 10 août dernier a été remorquée, dimanche dernier, à son chantier naval de construction.

BlueSATH a été endommagée par la tempête qui a sévi au large de Santander, après que l’ouragan Epsilon ait balayé l’Atlantique nord les derniers jours d’octobre et a provoqué une énorme houle vers le golfe de Gascogne.

Après les premières investigations de jeudi et vendredi derniers, le remorquage du flotteur en béton précontraint à deux coques fixé au fond marin avec un amarrage en un seul point, «BlueSATH» à l’échelle 1: 6, a été possible jusqu’au chantier naval dimanche. «BlueSATH» lauréat de MARINET2 avait été accueilli pour des tests chez Ifremer en mai 2018 notamment sur le flotteur conçu pour s’orienter autour de l’amarrage comme un FPSO afin d’optimiser la production d’énergie dans des conditions de vent changeantes.

Le prototype était amarré à environ 800 mètres au large du port, dans un endroit relativement abrité, mais probablement pas suffisamment profond. Saitec a déclaré que le premier cycle de tests prévus pour l’année était terminé et qu’il était prévu de remorquer le flotteur en novembre, alors qu’initialement il avait été prévu que «BlueSATH» reste sur le site d’El Abra del Sardinero pendant une période de 12 mois.

Toujours selon Saitec, certaines des hauteurs de pointe des vagues enregistrées sur le site d’essai ont atteint environ 30 pieds. Les photos de la scène suggèrent que la plate-forme BlueSATH à l’échelle de test a chaviré dans ces conditions extrêmes, la base de la plate-forme normalement immergée pointant vers le haut.

« Il y avait des vagues de neuf mètres se brisant juste au-dessus de l’éolienne et la pente était telle que la structure s’inclinait à plus de 35 degrés, ce qui est le point de non-retour », a déclaré le directeur technique de Saitec, David Carrascosa, au quotidien El Diario Montanes.

DemoSATH est lancé comme prévu

L’avenir du flotteur n’est pas remis en cause, puisque simultanément, le 28 octobre dernier, un communiqué a annoncé que Ferrovial, premier opérateur d’infrastructure mondial, avait été sélectionné pour la fabrication et l’assemblage de la plate-forme flottante SATH dans le cadre du projet DemoSATH mené par Saitec Offshore Technologies en collaboration avec RWE Renewables. La construction durera 14 mois et couvrira la préparation du site, la préfabrication du béton, l’approvisionnement des cloisons en acier et l’assemblage du flotteur ainsi que la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

L’attribution du contrat de construction est une étape importante pour le projet et donne le coup d’envoi aux travaux sur site dans la zone déjà concédée du port de Bilbao (nord de l’Espagne). Les travaux commenceront en novembre 2020 selon des règles strictes de santé et de sécurité pour se protéger contre Covid-19 et créeront environ 60 emplois locaux pendant le pic du projet.

La structure de 90 pieds sur 210 pieds sera assemblée dans le port de Bilbao, puis remorquée vers un site d’essai à environ deux miles du port par 85 mètres d’eau. Il sera amarré à l’aide d’ancres reliées par un système hybride de chaînes et de ligne de fibre. Le démarrage des opérations est prévu début 2022.

 

POINTS DE REPERE

David Carrascosa, Chief Technology Officer of Saitec Offshore Technologies

Sven Utermöhlen, Chief Operating Officer Wind Offshore Global of RWE Renewables

Alberto Val, Ferrovial Construction Manager in Basque Country

RWE Renewables et Saitec Offshore passe un accord autour de la plate forme flottante DemoSATH

Pour en savoir plus, le trimestriel MerVeille Energie #3 « L’année des flotteurs : des territoires en mouvement » publié en octobre 2020, fait pour la première fois le point sur les flotteurs, pierre angulaire de l’éolien en mer. Les grands concepts de plateformes flottantes rivalisent de technicité « offshore et navale », et se déploient à l’international. Toutefois l’enjeu reste aussi l’ancrage au sein des territoires littoraux, les retombées locales pour l’emploi et l’acceptabilité. Les comptes rendus de FOWT2020 qui se sont déroulés en septembre et la présentation du futur débat public de la commission particulière et du port japonais dédié à l’éolien présentés lors du Salon du Littoral sont également publiés. Pour revivre les deux manifestations, MVE#3 a été intégré les QR des manifestations.

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.