France – Vendredi 25/09/2020 – energiesdelamer.eu. Le projet de recherche de Sylvain Roche, ingénieur de projets à la Présentation Bristol-15chaire Transitions énergétiques territoriales – TRENT*, « Comment les ports abordent-ils la transition énergétique ? » a été lancé ce 25/09/2020, en présentiel et en online, à la DIRM Sud Atlantique dirigée par Eric Banel. L’objectif est d’effectuer une analyse comparée des ports de la Nouvelle-Aquitaine et de la métropole de Bristol, face aux enjeux de décarbonisation.

Le projet est porté par Sciences Po Bordeaux, à travers son centre Émile Durkheim et la chaire «TRENT». Les principaux acteurs associés présents étaient : Bristol City Council, Bordeaux Métropole, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Association Bordeaux – Bristol, le Consulat général du Royaume-Uni de Bordeaux, Engie Nouvelle Aquitaine, l’Association Acclimaterra, les grands ports maritimes de Bordeaux et port Atlantique La Rochelle, la Fondation Université de Bordeaux, energiesdelamer.eu, ADI Nouvelle-Aquitaine. Sud-Ouest était également présent. Ce premier échange a permis de poser des bases collaboratives et d’échanges sur une année.

 

En partant d’une comparaison entre les politiques conduites par les ports de la Nouvelle-Aquitaine et les ports de la métropole de Bristol, ce projet s’appuie sur une logique interdisciplinaire et collaborative, pour identifier les nouveaux rapports Port/Ville à l’heure de la transition énergétique.

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

 

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

 

Ce projet « en émergence » sur 12 mois est soutenu financièrement par la commission « Littoral et mer » de la Fondation de France.

POINTS DE REPERE

En Nouvelle-Aquitaine, les ports sont au nombre de cinq, dont deux Grands Ports Maritimes, Port Atlantique La Rochelle et Bordeaux et trois ports sous gestion des CCI, Rochefort, Tonnay-Charente et Bayonne.

Focus sur les énergies de la mer dans le Severn

20/10/2010 –  Les coupes budgétaires sans précédents que s’apprête à annoncer en milieu de journée le Ministre britannique des Finances, George Osborne, (95 milliards d’euros doivent être économisés en 4 ans) ont déjà fait une première victime : le projet de barrage et d’usine marémotrice et hydrolienne sur l’estuaire de la Severn que le gouvernement britannique vient de décider d’abandonner.

 

17/03/2015 – Tidal Lagoon Power avance ses prix – Tidal Lagoon Power avait annoncé le lancement des études d’impacts environnementaux du barrage sur l’estuaire de la Severn. Le Severn, situé entre le pays de Galles et l’Angleterre, est l’un des sites qui reçoit les plus hautes marées dans le monde. Pour la marée du siècle prévue les 19 et 20 mars (en même temps que l’éclipse solaire), la hauteur de marée va atteindre 116 mètres.

Le MWh du Severn coûterait le même prix que l’éolien terrestre

*Chaire TRENT Caisse des Dépôts et Consignations, Engie, Conseil Régional, Fondation Bordeaux Université et Sciences Po Bordeaux.

Sylvain Roche a assuré la coordination scientifique du trimestriel MerVeille Energie #2 « Energies marines, un océan de Recherche(s) : Une industrie et des chercheurs en action ». L’édition parue en Février 2020 est en français et en anglais. MerMerVeille Energie #2 a été publié à la suite de la Journée Doctoriale, organisée par le GP5 d’ANCRE – Ifremer-IFPEN. Dix neuf communications scientifiques et thèses sur l’éolien posé et flottant, navire du futur…. y sont présentées, accompagnées des biographies des chercheurs, ainsi qu’une cartographie des lieux de la recherche.

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.