France – Allemagne – Mardi 22/09/2020 – energiesdelamer.eu. Quinze mois après son acquisition par EnBW, n°3 allemand de l’énergie avec plus de €20 milliards de chiffre d’affaires, Valeco – EnBW, l’entreprise montpelliéraine, prévoit une progression de 20 % en 2020 et annonce 2 GW de projets en portefeuille.

Présent lors de la manifestation internationale FOWT2020 qui s’est déroulée à Marseille début septembre, Valeco présidée par François Daumard, confirme son l’ambition d’être un acteur « de l’éolien en mer, l’un des pivots de la transition énergétique avec un potentiel mondial estimé à 420.000 TWh. La France dispose d’une capacité évaluée à plus de 60 GW, soit 46 % de la capacité du parc électrique actuellement installée. Un vrai levier de croissance pour Valeco, qui peut désormais s’appuyer sur le savoir-faire et l’expérience du groupe EnBW qui a construit plus d’un gigawatt en Allemagne avec Baltic 1 et 2, Hohe See Albatros. Dans l’éolien flottant, EnBW développe aux Etats-Unis, Castle Wind en Californie (JV entre Trident Winds Inc. et EnBW North America Inc). Ces ambitions sont également avivaient par la perspective de l’appel d’offre de Bretagne sud prévu en 2021, quelques mois après la fin du débat public de la Commission particulière présidée par Laurent Pavard, puis «celui du sud-méditerranéen».

Actuellement, Valeco-EnBW est devenu concessionnaire et exploitant du site d’essai Mistral (cf. MerVeille Energie #3 – L’année des flotteurs, septembre 2020) avec un permis de deux éoliennes flottantes situées au large de Saint-Louis du Rhône.

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.