France – Mercredi 02/09/2020 – energiesdelamer.eu. Ailes Marines, en charge de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, a annoncé en fin d’après-midi, le début de la campagne des tests de forage.

Le navire BOKALIFT 1 affrété par la société Van Oord pour le compte d’Ailes Marines, va effectuer des tests de forage à partir du mardi 1er septembre. Cette campagne est réalisée dans le cadre des autorisations AU-IOTA obtenues par Ailes Marines. La campagne de tests se déroulera sur le mois de septembre.

Le navire BOKALIFT 1 effectuera des tests de forage sur 3 emplacements d’éoliennes du futur parc éolien en mer de Saint-Brieuc. L’objectif de cette campagne est de valider l’outil de forage afin d’optimiser les futurs travaux de construction et de limiter les impacts environnementaux des travaux, en particulier en limitant les nuisances sonores sous-marines.

Cette campagne, précise le communiqué de presse, s’inscrit dans la volonté d’Ailes Marines de définir des solutions de moindre impact pour l’environnement, avec le remplacement au maximum du battage des pieux des fondations par du forage. 

Le planning retenu pour ces essais a fait l’objet de nombreux échanges avec les comités des pêches depuis mai dernier. Il tient compte des usages maritimes sur la zone, en particulier les contraintes de la pêche professionnelle. 

Durant les tests de forage, Ailes Marines va également mener des mesures de suivis environnementaux :

  • Des mesures de suivi des effets du bruit sur la coquille Saint-Jacques,
  •  
  • Des mesures de suivi visuel des mammifères et des oiseaux,
  •  
  • Des mesures de suivi par acoustique passive des mammifères marins.

 

POINTS DE REPÈRE

07/07/2020 – Le guide « Préconisations pour limiter les impacts des émissions acoustiques en mer d’origine anthropique sur la faune marine », réalisé par Cohabys (Université de la Rochelle) et NEREIS Environnement, publié en juin 2020 par le ministère de la transition écologique, donne des pistes pour limiter les impacts et s’inscrit dans la mesure M021-NAT2 des plans d’action pour le milieu marin de juin 2016.

Le guide se focalise sur les émissions acoustiques d’origine anthropique en milieu marin, leurs impacts sur la faune marine et les méthodes ou techniques disponibles pour limiter ces impacts.

Préconisations pour limiter les impacts des émissions acoustiques en mer d’origine anthropique sur la faune marine : un guide du ELM3

24/04/2020. Deux études sont en cours : Celui de R&D IMPAIC IMPacts Acoustiques sur les Invertébrés de la baie de Saint-BrieuC portant sur les effets du bruit sur la coquille Saint Jacques, la praire et le homard, dans le cadre de l’IUEM – UBO – laboratoire LEMAR (UMR6539) CNRS, projet mené par Laurent Chauvaud directeur de recherche CNRS* et celui sur les effets du bruit sur la seiche, mené par Michel André Professeur de l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC) et Directeur du Laboratoire d’Applications Bioacoustiques (LAB).

19/05/2020 – RTE et les représentants des pêcheurs professionnels ont convenu d’une réunion de travail mercredi 20 mai, pour examiner les conditions de poursuite des études en mer le long du tracé de raccordement en mer qui sont réalisées par GEOxyz, débutées le 15 mai et interrompues depuis le 18 mai. 

14/05/2020 – Loïg Chesnay-Girard, président de la Région Bretagne appelle à la concertation. Le 15 mai, RTE doit procéder à une campagne d’études en mer qui « va permettre de préparer le chantier de raccordement au réseau électrique du parc éolien en baie de Saint Brieuc », premier parc éolien en mer posé en Région Bretagne

Saint-Brieuc : Loïg Chesnais-Girard, appelle à la concertation pour le parc éolien en mer d’Ailes Marines

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.