France – Mardi 07/04/2020 – energiesdelamer.eu. Le management et le CA abaissent pour les deux prochains mois ses rémunérations. Christopher Guérin, directeur général de Nexans, s’est engagé à réduire sa rémunération de 30% en avril et mai 2020. Les autres membres du Comité exécutif ont accepté de réduire la leur de 15% sur la même période, et il sera demandé aux top managers du groupe, d’accepter de faire cet effort également.

 

 

 

Le communiqué de presse précise que les membres du Conseil d’administration et son Président, Jean Mouton, pour les mêmes raisons, se sont engagés à réduire de 30% leur rémunération, en avril et mai 2020.

 

Le télétravail a été mis en place pour tous les postes où cela était possible. « Nous ne recourons au chômage partiel que selon les besoins identifiés, pour des périodes aussi limitées que possible. Pour nos employés en première ligne, qui doivent impérativement se rendre dans nos sites de production, logistique, et d’installation, nous avons mis en place une prime exceptionnelle de 750€ mensuelle qui durera autant que la crise durera. Leur engagement force le respect de tous.

 

Nous parvenons à maintenir l’activité de production grâce à un dialogue social d’une très grande qualité dans tous les pays, empreint d’un sens des responsabilités qui fait honneur à notre Groupe.

 

 

Nexans prépare le monde de demain – Christopher Guérin déclare : « L’ensemble du groupe, à tous les niveaux, s’implique quotidiennement pour respecter les consignes de sécurité et gestes barrières, maintenir notre production, et satisfaire nos clients. D’ores et déjà, nous travaillons à un plan de sécurisation des équipes et de relance industrielle, propre à accompagner la fin du confinement dans tous les pays.

 

 

Le monde d’après doit être pensé, défini, imaginé dès à présent, à tous les niveaux et pour tous les enjeux auxquels nous sommes confrontés.  Un nouveau monde pour un nouveau Nexans, nous y sommes prêts.»

 

 

Mobiliser depuis janvier en Chine 

 

Nexans quotidiennement mobilisé pour faire face à la crise sanitaire Depuis le début de la crise du COVID-19, Nexans est quotidiennement mobilisé, depuis le mois de janvier en Chine, et à présent dans le reste du monde, pour faire face à cette situation inédite. Protéger la santé de tous les collaborateurs du groupe a toujours été notre priorité.

 

C’est la raison pour laquelle, dès le mois de février sur notre site en Chine, nous avons pris des mesures de sécurité sanitaires exceptionnelles, avec par exemple en décalant les retours de congés du nouvel an, en testant la température de nos employés en entrée et en sortie de nos sites, en mettant en place un plan de relève et de fonctionnement qui nous a permis de limiter au strict minimum les contacts, et en mettant en place le télétravail pour les postes le permettant.

 

 

En signe de solidarité, Nexans Chine a donné au Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de la ville de Suzhou une importante quantité de fils et de câbles, pour un montant total de 1,08 million de yuans dans le cadre de son futur déménagement.

 

Le retour d’expérience 

 

Nous nous sommes donc appuyés sur notre expérience chinoise pour anticiper et mettre en place les mesures qui s’imposaient, avant même les recommandations réglementaires. Début mars 2020 le groupe est passé en management de crise, piloté quotidiennement par les membres du Comité exécutif, pour favoriser l’agilité et la réactivité.

 

Dès le mois de janvier en Chine, puis à partir de février pour le reste du monde, les déplacements internationaux ont été interdits et les déplacements régionaux réduits au strict minimum

 

La protection de nos équipes demeure toujours notre priorité, nous n’oublions pas nos autres responsabilités impératives que sont la préservation des emplois, et la continuité de nos activités.