Chine – France –  Mardi 17/03/2020 – energiesdelamer.eu. China Energy Investment Corporation (China Energy) présidé par Chun Peng Chairman/CEO, a annoncé la création d’une co-entreprise avec EDF pour développer conjointement le parc éolien offshore de Dongtai, dans la province du Jiangsu. C’est la première fois qu’EDF entre sur un marché asiatique de l’éolien offshore et c’est le premier développeur étranger de l’éolien offshore à entrer sur le marché chinois.

 

 

Le 19 décembre, l’éolienne no 16 de la phase IV du projet de 300 MW de Dongtai est entrée en service. Il s’agit de la première éolienne à utiliser la technologie des fondations monopieux au niveau mondial. 

Le premier parc éolien offshore à participation étrangère de Chine, qui est également son parc éolien le plus éloigné et le plus difficile, a été mis en service le 18 décembre dans l’est de la Chine.

« Soixante-quinze éoliennes ont été reliées au réseau, marquant la mise en service officielle de ce projet », indiquait un communiqué publié par le National Energy Group.

Situé à 42 km au large des côtes de Dongtai dans la province de Jiangsu, ce projet baptisé « Dongtai Phase IV-300MW » devrait générer 810 millions de kilowatts par an, soit l’équivalent de 20 % de la consommation électrique annuelle de la ville, qui a une population de plus de 1,1 million d’habitants. Ce projet va permettre d’économiser annuellement 268 500 tonnes de charbon standard, accélérant l’ajustement de la structure énergétique pour faire face au changement mondial du climat, annonce le communiqué.

L’accord de coopération signé avec China Energy Investment, l’un des premiers acteurs industriels du marché chinois de l’électricité, porte sur une prise de participation par EDF dans les projets éoliens en mer de Dongtai IV et V, situés au large de la province du Jiangsu, au nord de Shanghai.

La construction de Dongtai IV est en cours ; celle de Dongtai V commencera en 2019. Sous réserve de la signature des contrats définitifs, les deux partenaires construiront et exploiteront une capacité installée totale de 500 MW qui sera mise en service progressivement à horizon 2021.

 

Avec 3,8 GW d’éolien en mer en exploitation, la Chine représente un marché prometteur qui devrait continuer à croitre rapidement pour représenter près de la moitié du parc mondial à l’horizon 2030 avec 50 GW en exploitation.

 

EDF EDM 26 03 020 Chine opt

C’est la suite de l’accord conclu signé le 26/03/2019 en présence des présidents chinois et français, Xi Jinping et Emmanuel Macron, à Paris.

 

 

 

 

Le communiqué précise que « l’expertise française de l’éolien en mer s’exporte en Chine », même si la France n’a toujours pas du parc éolien en mer raccordé à son réseau électrique, ce qui marque un retard important face à nos voisins européens (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Danemark, Pays-Bas …). Pourtant, les études ont débuté, il y a parfois plus de 10 ans et les travaux ont commencé d’abord à Saint-Nazaire, Fécamp, Courseulles-sur-mer, et pour ses concurrents à Saint-Brieuc pour Iberdrola, à Dieppe – Le Tréport (EMDT) et le Yeu-Noirmoutier (EMYN) pour Engie…. un 7è projet de parc éolien en mer à Dunkerque a été remporté par EDF Renouvelables, Innogy et Enbridge. Enfin, comme l’indique Francis Beaucire président de la Commission particulière de débat public consulte sur la création d’une zone propice en Normandie pour un 4ème parc en mer en Manche (ITV du 7/03/2020).  

En février 2020, EDF Renouvelables a acquis 50% du projet éolien en mer de Codling.

 

 

Points de repère

 

12/02/2020 – Le groupe EDF a pris position en Irlande en acquérant 50% du projet éolien en mer de Codling

26/03/2019 – Chine : EDF réalisera deux projets éoliens en mer. EDF a conclu lundi avec China Energy Investment Corporation (CEIC) un accord sur un projet de parc éolien offshore en Chine pour plus d’un milliard d’euros. Cette signature s’est déroulée en présence des présidents chinois et français, Xi Jinping et Emmanuel Macron, à Paris, a annoncé l’Elysée.

L’accord porte sur le projet éolien de Dongtai phases 4 et 5 a précisé la présidence française, ajoutant qu’il concernait la construction et l’exploitation d’un parc éolien offshore de 502 MW au large de la province du Jiangsu

 

China Energy Investment Corporation Limited operates as a coal company. The Company mines, processes, and sells bituminous coal, anthracite, lignite, coking coal, and other coal products. China Energy Investment also conducts electricity generation, railway transportation, shipping, and other businesses.

EDF Renouvelables a notamment développé, construit et exploite au Royaume Uni le parc éolien de Blyth (42 MW), poursuit également le développement du site écossais de Neart na Gaoithe (450 MW), à pris des positions sur Codling, et est actionnaire du parc en exploitation C-Power en Belgique (325 MW). Avec l’obtention de Dunkerque, EDF Renouvelables dispose d’un portefeuille de projets de plus de 2 GW en France. Enfin, elle est impliquée dans deux projets en Chine totalisant 500 MW (dont Dongtai) et développe aux Etats-Unis une zone d’un potentiel de 2 500 MW au large de l’état du New Jersey.