Suède – Jeudi 05/03/2020 – energiesdelamer.eu. « Ils/Elles Bougent ». Tuomo Hatakka, vice-président directeur, directeur du secteur de la chaleur et du Country Manager de Vattenfall en Allemagne, prendra sa retraite fin 2020, peu après son 64e anniversaire, après 18 ans de collaboration. 

 

«Tuomo Hatakka a été un acteur clé dans le développement de Vattenfall pendant de nombreuses années et continuera de l’être pendant le reste de l’année. Son travail pour porter notre activité Chaleur à un nouveau niveau a impliqué, entre autres, la création d’un plan d’élimination du charbon à Berlin et la croissance continue des clients achetant nos solutions de chauffage. La stratégie de Tuomo Hatakka a permis à Vattenfall d’être l’un des principaux opérateurs de chauffage urbain en Europe afin de permettre une vie sans fossile en une génération», a déclaré Magnus Hall, président de Vattenfall. La recherche d’un successeur commencera avant l’été.

 

 

Le 30 avril 2010, le ministre fédéral de l’Environnement, le Dr Norbert Röttgen, ainsi que les directeurs généraux, le Dr Werner Brinker d’EWE, le Dr Wulf Bernotat d’E.ON et Tuomo Hatakka de Vattenfall Europe, mettaient en service, Alpha Ventus, le premier parc éolien offshore d’Allemagne lors d’une cérémonie à Norddeich.

 

Alpha Ventus avait marqué le début d’une nouvelle ère dans la production d’énergie éolienne respectueuse de l’environnement en Allemagne – loin de la côte en haute mer, dans des conditions de haute mer et en utilisant une technologie de pointe qui dans ses toutes premières années avaient connues des difficultés. Vattenfall, comme le gouvernement allemand ont poursuivi leurs efforts respectifs. Vattenfall est aujourd’hui l’un des leaders mondiaux de l’éolien en mer, avec 12 parcs en exploitation dans 5 pays en Europe et plus de 5GW en développement. Après un classement « réservé » par Greenpeace dans son guide 2020 de l’électricité verte, sur les 24 fournisseurs distribuant des offres d’électricité d’origine renouvelable, seuls 5 sont considérés comme vraiment verts, et Vattenfall n’en faisait pas partie. Mais, le 22 janvier dernier l’entreprise a intégré pour la première fois la liste « A » du classement du CDP1 pour son implication dans la lutte contre le changement climatique. Sur plus de 8 000 entreprises évaluées par l’organisme à but non lucratif, seules 2 % ont obtenu la plus haute distinction. 

1 CDP : Carbon Disclosure Project

 

 

Points de repère

 

Consulter dans le Business Directory d’energiesdelamer.eu les articles parus sur Vattenfall 

22/08/2011 – Enquête sur les ports allemands et Alpha Ventus. L’éolien fait rêver les riverains de la mer du Nord.