France – Jeudi 27/02/2020. energiesdelamer.eu. L’innovation est au cœur de notre stratégie de croissance et de conquête. «Nous avons écrit en 2017 une nouvelle page de la longue histoire de notre groupe au service de nos clients » est l’une des déclarations d’Hervé Guillou, PDG de Naval Group lors de sa conférence de presse vendredi 21/02/2020 dernier avec un coup de patte à propos des énergies renouvelables de la mer.  

 

 

Naval Group a obtenu un record de prises de commandes en 2019

 

Après un mandat de cinq ans à la tête de Naval Group, Hervé Guillou s’apprête à céder les rênes du groupe, mais ne sort pas pour autant du naval, de la défense et des énergies renouvelables de la mer.

Il garde la présidence du GICAN, où il a été réélu le vendredi 7 juin 2019 et la présidence du Comité Stratégique de Filière des industriels de la mer, créé le 29 octobre 2018, avec pour objectif de créer 10 000 emplois en France et de générer 33 milliards d’euros de chiffres d’affaires d’ici trois ans « Grâce à ces actions et à l’engagement de l’Etat auprès des industriels de la mer. La filière des industriels de la mer, enfin considérée en tant que telle, jouera alors un rôle moteur et mesurable pour l’économie française, à la hauteur du potentiel que représente la mer pour notre pays. ».

 

Un bilan social et financier

Les chiffres présentés lors du conseil d’Administration réuni le 20 février 2020 pour arrêter les comptes de l’excercie 2019 clos le 31 décembre montre, des prises de commandes de 5,3 milliards d’euros (+44% vs 2018) dont 3 milliards à l’international équivalent à quatre ans de chiffre d’affaires, avec un carnet de commandes de €15 Mds. La hausse de l’EBITA représente € 282 millions portant une rentabilité opérationnelle à 7,6 %. Hervé Guillou laisse à Pierre Eric Pommelet, son successeur à partir du 25 mars 2020 un groupe en bonne santé. 

 

Naval Group – Naval Energies : La recherche duale avec un développement des énergies renouvelables de la mer

Pour les énergies de la mer, « nous sommes dans le temps long et les prévisions de croissance restent à confirmer », nous attendons une commande pour Groix Belle-Ile …  ITV exclusive d’Hervé Guillou réalisée le 21 février 2020.

 

 

 

 

En complément des propos d’Hervé Guillou, Naval Energies, filiale de Naval Group à 60% présidé par Laurent Schneider Maunoury apporte des précisions:

 

Naval Group a transmis des compétences à Naval Energies, est-ce des compétences Hommes ou de technologies ou les deux?  

Laurent Schneider Maunoury – Le savoir-faire de Naval Group est inscrit dans l’ADN de Naval Energies : nous héritons de plus de 400 ans d’histoire et d’expérience, qui sont précieuses et nous donnent un avantage par rapport à nos concurrents. Les collaborateurs de Naval Group qui ont rejoint Naval Energies ont apporté avec eux une expertise technologique de pointe, notamment en systèmes de flottaison.

 

Une soixantaine de personnes travaille sur la R&DQuelle est la répartition géographique des chercheurs en R&D chez Naval Energies en France et dans le monde incluant Energia Marina et avez-vous une structure dans les outer-mer ?

Laurent Schneider Maunoury – 30% de nos effectifs R&D sont situés au Chili, chez Energia Marina, 70% se trouvent en France, principalement à Brest. Nous disposons d’un banc de test énergie thermique des mers à la Réunion, sur lequel nos équipes conduisent des campagnes d’essai, avec des résultats permettant de garantir la peformance de nos systèmes ainsi que d’améliorer l’efficacité des échangeurs.

 

 1582790591333 Naval Energies Eolfi Groix Belle Ile EDM 31 10 2019 result

 

En France, Naval Energies s’est recentré sur l’éolien flottant et l’ETM. Comment Naval Energies suit la progression sur le développement de l’hydrolien en R&D au Chili dans le cadre du partenariat ?

Laurent Schneider Maunoury – Au Chili, notre filiale Energia Marina, conjointe avec Enel Chile, poursuit depuis fin 2019 la phase 2 du programme de R&D Meric qui s’occupe des adaptations technologqiues et des interactions environnementales pour les énegies marine renouvelables  au contexte chilien.

 

Points de repère

 

27/01/2020 – Pierre Eric Pommellet successeur d’Hervé Guillou aux commandes de Naval Group à partir du 25 mars 2020.

 

 

Naval Energies dans le Business Directory

 

Répartition : Naval Group (60%), leader européen du naval de défense, et à 36% par le fonds SPI «Société de Projets industriels», financé par le Programme d’Investissements d’Avenir et géré par Bpifrance (36%), auxquels sont associés les groupes TechnipFMC et BNP Paribas Développement (6%), données au 10/01/2020.

 

04/11/2019 – Naval Energies développe un flotteur en acier destiné au consortium mené par EOLFI pour la ferme pilote de Groix Belle-Ile dans le cadre du programme d’EOLFO – ADEME ITV de Laurent Schneider Maunoury. Les tests sont en cours en Norvège.