Danemark – Vendredi 28/02/2020 – energiesdelamer.eu. « Rapprocher la recherche de la phase commerciale » est l’un des objectifs de Bjarne Sandager Nielsen, VP de LM Wind Power. LM Wind Power a été acheté par GE Renewable Energy pour 1,5 milliard d’euros en 2016. Dans ses derniers états financiers publiés, LM Wind Power a fait état d’une perte de 611 millions de DKK (82 millions d’euros) pour 2018, selon le site d’information danois EnergiWatch.

 

 

LM Wind Power fermera l’usine pilote de Lunderskov au Danemark d’ici la mi-mai, selon Wind Power. 

Dorénavant, « les tests seront effectués dans des usines où les lames sont préparées pour la production en série, afin de réduire le temps nécessaire pour mettre les produits sur le marché ».

LM Wind prévoit de déplacer également des ressources «d’ingénierie» vers ses différentes usines réparties dans différents points du monde en Europe, en Asie, aux Etats-Unis…. dans le cadre d’une stratégie de réduction des coûts.

 

Bjarne Sandager Nielsen, vice-président des opérations et de l’approvisionnement de LM Wind Power, a déclaré « que le maintien de ses niveaux de production actuels au Danemark augmentait les coûts et rendait l’entreprise moins compétitive ».

«Nous devons accélérer la façon dont nous introduisons de nouvelles technologies sur le marché en développant des prototypes parallèlement à la production dans les usines de fabrication. « Bien que l’annonce soit soudaine et difficile, il nous faut agir maintenant », a déclaré Nielsen. 

 

Les fermetures de Lunderskov pourraient toucher environ 200 employés.L’entreprise décidera quels emplois seront perdus et quels seront les nouveaux sites de production dans le cadre d’une prochaine consultation sur les fermetures avant la fermeture prévue des installations d’ici le 18 mai.  Le fabricant emploie actuellement environ 600 personnes au Danemark – y compris dans son siège social et ses centres technologiques – et ses employés restants continueront de travailler dans le pays.

 

 

Points de repère

 

LM Wind Power possède des installations de production et des centres technologiques en France (Cherbourg), en Espagne, en Turquie, au Royaume-Uni, en Pologne, aux Pays-Bas, aux États-Unis, au Brésil, au Canada, en Inde et en Chine.  

 

08/11/2019 – Partie 3. C’est dans l’usine de construction des pales de l’Haliade-X 12 basée à Cherbourg, en activité depuis janvier 2019, que la plus grande pale d’éolienne en mer au monde a été construite

d’Haliade-X 12 à entraînement direct et à générateur d’aimant permanent, energiesdelamer.eu avait demandé une interview à GE Renewable Energy sur sa politique en matière de R&D en France – en Europe – aux Etats-Unis, puis du convoyage d’Haliade-X12 jusqu’au port de Rotterdam. ITV de Stéven Curet Président de GE Wind France