Royaume-Uni – Jeudi 23/01/2020 – energiesdelamer.eu. GE Renewable Energy et Offshore Renewable Energy (ORE) Catapult vont tester sur la turbine de démonstration OVEN Catapult de Levenmouth, dans le Fife, puis sur une machine de GE RE, un appareil d’inspection ultrasonique portatif des boulons de turbines. Une opération de maintenance qui constitue, selon un communiqué d’ORE Catapult, l’une des plus coûteuse tâche de maintenance sur les parcs éoliens.

 

 

Le concept EchoBolt est une idée originale de Peter Andrews (photo), fondateur des services d’intégrité énergétique des micro-entreprises de Stratford. Une fois entièrement développé, il devrait réduire considérablement les coûts d’inspection et de renouvellement des boulons d’éoliennes – l’une des tâches de maintenance qui requiert une main d’œuvre importante de la part des exploitants de parcs éoliens.

Chaque turbine possède en effet plus d’un millier de ces attaches essentielles, qui nécessitent des tests manuels réguliers par des techniciens offshore utilisant des clés hydrauliques. EchoBolt s’appuie sur un appareil d’inspection ultrasonique portatif qui enregistre les échos sonores dans les boulons, montrant exactement s’il doit être resserré ou pas. Autre avantage de la solution, les données qu’elle fournira aux exploitants de parcs éoliens, leur permettra de prévoir la perte de tension probable sur les boulons d’une turbine et de planifier plus précisément les inspections de routine, réduisant ainsi les jours de travail inutiles passés au large.

Ce qui offre un moyen de réduire considérablement la fréquence de maintenance nécessaire.

Les économies de coûts pour l’industrie éolienne européenne (offshore et onshore) sont estimées à quelques 250 millions de livres par an (près de 300 M€).

Le projet, qui est financé par Innovate UK, qui développera le prototype EchoBolt existant pour le déploiement et les tests sur le site d’essai d’ORE Catapult de Levenmouth.

Peter Andrews a eu cette idée innovante après avoir travaillé comme directeur O&M d’un parc éolien et a fondé Energy Integrity Services qui est basée à Stratford-Upon-Avon (dans le comté du Warwickshire, où William Shakespeare est né en 1564).

Dans le communiqué publié à cette occasion, il explique que : « Travailler avec ORE Catapult nous a permis d’obtenir des financements Innovate UK, d’accéder à leur expertise et de nous mettre en contact avec GE Renewable Energy. Nous avons maintenant l’opportunité de tester l’idée dans des conditions simulées et réelles. »

Pour Chris Hill, directeur de la performance opérationnelle chez ORE Catapult, «c’est (…) l’histoire d’un entrepreneur unique qui a gagné le soutien de poids lourds de l’industrie grâce à sa pure ingéniosité. La chaîne d’approvisionnement du Royaume-Uni a besoin de beaucoup plus d’histoires comme celle-ci, et nous fournirons à EchoBolt l’expertise de notre équipe d’ingénieurs, l’accès à nos installations de test de renommée mondiale et une assistance au développement des affaires jusqu’au point de commercialisation. »

Et Vincent Schellings, directeur général de l’ingénierie et des produits de GE Offshore Wind ajoute : « Nous sommes ravis de soutenir une idée qui a un tel potentiel pour nous aider dans notre développement de technologies de nouvelle génération pour l’industrie éolienne. Nous sommes impatients de voir comment EchoBolt se comporte dans des conditions réelles ; la numérisation des opérations est au cœur de nos propres recherches pour équiper l’industrie des énergies renouvelables du futur. »

Catapult