Logo ScottishgovernmenEDM 27 08 019

 

 

UK – Mardi 27/08/2019 – energiesdelamer.eu. Le gouvernement écossais poursuit son soutien aux technologies marines. Il a annoncé le 26 août avoir attribué 3,4 millions de livres (3,8 M€) à Orbital Marine Power, dans le cadre du nouveau fonds de soutien dénommé Saltire Tidal Energy Challenge Fund.

 

Orbital Marine est ainsi le premier récipiendaire de ce fonds remanié par Edimbourg en février 2019 (voir énergies de la mer du 13/02/2019) et doté de  £10 millions.

 

Dans un communiqué publié à cette occasion, Orbital Marine signale que cette somme sera consacrée à la mise en service de sa nouvelle génération de machines hydroliennes flottantes de 2 MW, la O2, composée de deux turbines de 1 MW portées sur une structure flottante d’une longueur de 72 mètres. Le diamètre des pales sera de 20 mètres, précise Orbital Marine.

 

C’est la société écossaise Texo Group qui a été choisie le 13 août dernier pour livrer les turbines pour l’hydrolienne O2, dans ses nouvelles installations dans le port de Dundee. Les composants principaux d’O2 seront livrées par Grey Fabrication, à Cupar, en utilisant des aciers de Liberty Steel, à Motherwell. L’hydrolienne sera installée à l’European Marine Energy Center (EMEC), dans les Orkneys. La machine intègre une commande de pitch à 360 degrés permettant d’extraire la puissance dans les deux directions de la marée. 

 

Paul Wheelhouse EDM 27 08 019

 

Le ministre écossais chargé de l’énergie, Paul Wheelhouse, présentant ce résultat a déclaré à cette occasion : « Nous avons établi un leadership mondial en matière de technologies marines et ce projet représente un sérieux pas en avant en termes de développement technologique. Nous sommes particulièrement satisfaits que cette turbine innovante soit conçue en Ecosse et aussi qu’elle soit construite en Ecosse. »

 

 

 

 

Et d’ajouter que « nous estimons que les technologies hydroliennes peuvent avoir non seulement un rôle important dans notre futur système énergétique, mais représentent également un potentiel sérieux à l’export. Ce fonds aidera à faire que les technologies fondées sur l’énergie des vagues et des marées se rapproche du stade de la commercialisation. »

Le ministre écossais en a profité pour tacler son homologue britannique, en signalant que le déploiement de ces technologies a été « touché par la décision du gouvernement britannique de 2016 d’abandonner son engagement » en la matière, appelant à revenir sur cette décision.

 

L’Ecosse dispose d’environ un tiers du potentiel britannique à partir des courants de marée et des deux-tiers de ce potentiel en termes d’énergie des vagues.

  

O2 dispose déjà du soutien du programme Horizon 2020 de l’Union européenne, dans le cadre du programme FloTEC ainsi que d’un soutien du programme Interreg.

 

  

Points de repère

 

13/02/2019 – 

 

10/12/2018 –

 

Vidéo de Orbital O2 sur You Tube