images

 

France – Lundi 11/06/2018 – L’année 2019 sera pour le site d’EDF à Paimpol Bréhat un véritable redémarrage. Interview de Catherine YAZBEK, responsable de la communication – Délégation régionale d’EDF.

HydroQuest a confirmé sa venue avec son hydrolienne HydroQuest Ocean et Eel Energy a annoncé que les essais de son hydrolienne se feraient à Paimpol Bréhat.

 

 

 

Le portail energiesdelamer.eu a publié depuis le début de l’année une série de reportages sur les moyens d’essais pour les énergies renouvelables de la mer en France fait le point sur le site de Paimpol Bréhat d’EDF, premier en France à avoir été créé en mer. En effet, EDF avait décidé en juillet 2008 de tester une technologie innovante de production d’électricité à partir de l’énergie prédictible des courants de marée. Paimpol Bréhat s’installe au large de Ploubazlanec dans les Côtes d’Armor en Bretagne, est, à l’époque, une première mondiale

 

Qui est propriétaire du site de Paimpol Bréhat

EDF est propriétaire du site de Paimpol-Bréhat. L’entreprise possède l’ensemble des installations en place sur site (câble sous-marin, poste de raccordement à terre), ainsi que le convertisseur sous marin et est titulaire, jusqu’en 2027, d’une concession d’occupation du domaine publique maritime. Le câble sous-marin et le poste de raccordement resteront sur place et pourront être mis à disposition par EDF, de futurs utilisateurs pour de nouvelles expérimentations hydroliennes. Ce sera le cas de CMN/Hydroquest qui installera à partir de 2019 sa technologie hydrolienne.

 

Qui est gestionnaire du site de Paimpol Bréhat ? 

Au sein d’EDF, la Direction en charge du projet est la Division Production Ingénierie Hydraulique.

 

Quelles sont les coordonnées GPS du site pour que nous puissions l’intégrer dans notre carte des moyens d’essais français

Les coordonnées GPS du site sont les suivantes :

EDM Paimpol EDF

Il est situé au « site de la Horaine, au large de Ploubazlanec et de l’île de Bréhat » avec des fonds de 35 m à 40 m de profondeur aux plus basses mers

 

Quelle est la puissance potentielle de production d’électricité du site ?

Dès la conception du projet par EDF, il avait été envisagé d’adosser un site d’essai au parc démonstrateur EDF sur le site de Paimpol-Bréhat.  C’est pourquoi, alors que la Puissance maximale envisagée pour la ferme pilote EDF était de 2 MW avec 4 hydroliennes, l’ensemble des installations d’export d’électricité (câble + poste à terre) a été dimensionné pour permettre l’évacuation d’une  puissance potentielle de 8 MW.

 

Juridiquement : Est-ce un site d’essai, un site pilote ?

Les autorisations administratives dont EDF est bénéficiaire font référence à un « parc démonstrateur d’hydroliennes ».

EDF a engagé avec le territoire (Région Bretagne et les collectivités) et plusieurs partenaires de la filière hydrolienne française, dès fin 2017, une réflexion relative à l’évolution du site en site d’essai hydrolien pérenne, afin que l’infrastructure développée et les investissements réalisés puissent servir pour la conduite de projets de recherche hydroliens ou pour tester d’autres technologies.

 

2012 Paimpol 1Qui était le fournisseur du câble sous-marin et quelle est sa puissance ?

Le câble de transmission a bien été posé par LD TravOcéan. Les opérations de stabilisation du câble ont été réalisées par Red7Marine ; les opérations de connexions sous-marines ont été effectuées par Naval Energies.

Le câble sous-marin a été fourni par Silec Câble. Il s’agit d’un câble en courant continu, de puissance maximale 8 MW et de 15 km de longueur.2012 Paimpol 4 150x150

 

Le site d’atterrage est-il bien dans l’anse de Launay ? et je me souviens que le poste de livraison à terre (dans l’anse de Launay ?) devait faire l’objet d’un traitement architectural et d’une intégration paysagère végétalisée.

Oui, le poste de livraison à terre est effectivement situé dans l’anse de Launay.

Une attention particulière a été portée à l’impact sur la faune et la flore lors de l’ensouillage du câble dans l’estran de l’anse de Launay. La situation d’origine a été retrouvée dans la zone ensouillée :  la reprise de la végétation est effective soit naturellement soit au travers de l’expérimentation de transplantation de zoostères.

 

Quelles sont les vitesses des courants de marée ?

La vitesse de pic en vives-eaux exceptionnelles est de  2.9 m/s, la vitesse de pic en vives-eaux moyennes est de 2.4 m/s

 

 

Points de repère

08/07/2018 – Annoncé depuis fin novembre 2017, HydroQuest et son partenaire actionnaire CNM (Constructions Mécaniques de Normandie) confirment l’installation d’une hydrolienne marine sur le site d’essais d’EDF à Paimpol-Bréhat.