Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM 08 06 018 Hydroquest CNM

EDM Eel  

 

 

 

France – Vendredi 08/07/2018 – energiesdelamer.eu. Annoncé depuis fin novembre 2017, HydroQuest et son partenaire actionnaire CNM (Constructions Mécaniques de Normandie) confirment l’installation d’une hydrolienne marine sur le site d’essais d’EDF à Paimpol-Bréhat. 

 

 

Ils annoncent à cette occasion leur feuille de route pour l’installation, la mise en service et le raccordement au réseau de l’hydrolienne marine « HydroQuest Ocean », prévu au Printemps 2019.

HydroQuest et CMN développent depuis 2016 un projet de démonstrateur innovant pour la filière hydrolienne marine. Retenu suite à l’appel à projets « Energies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales », financé par l'Etat dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir et opéré par l’Ademe, ce projet doit permettre de valider les performances de l’hydrolienne marine « HydroQuest Ocean» en conditions réelles de fonctionnement, avant sa commercialisation à l’échelle internationale.

L’hydrolienne sortira des ateliers CMN d’ici fin 2018 pour être installée, dans le cadre d’un accord passé avec EDF, sur le site de Paimpol-Bréhat à partir d’avril 2019. La mise en service de l’hydrolienne sur le site EDF de Paimpol-Bréhat sont quant à eux prévus pour le printemps 2019, pour une première période de 12 mois.

 

Le démonstrateur de l’hydrolienne fluviale est en essai chez SEENEOH depuis le 6 mars 2018, date de l’inauguration du site bordelais présidé par Marc Lafosse, président également de la manifestation Seanergy qui est organisée à Cherbourg la semaine prochaine avec ICOE.

 

La nouveauté est EEL Energy

 

Contacté par Eric Bothorel, député des Côtes d’Armor lors du salon CES de Las Vegas, Franck Sylvain qui vient d’effectuer des essais en rade de Brest, aurait été séduit par cette proposition. Le démonstrateur de 30 kw devrait être disponible dans un an et pourrait entamer ses essais en mer avant la sortie du modèle commercial.

 

C'est dans les bassins du centre Ifremer Manche-Mer du Nord à Boulogne-sur-mer, que la start-up EEL Energy a développé un système de production d’électricité d’un nouveau genre : l’hydrolienne à membrane ondulante. Cette technologie s’inspire du mouvement de certains poissons, comme la raie ou l’anguille, pour produire de l'électricité grâce aux courants marins. La déformation de la membrane, sous l'effet du courant, génère de l'énergie hydro cinétique, transformée en électricité grâce à des convertisseurs linéaires.

 

Les premiers prototypes de l’hydrolienne ont été testés en bassin dans des conditions de courant contrôlées, afin de valider des outils de calcul 3D et d’optimiser les performances de la membrane. Le projet est entré dans une nouvelle phase avec des essais en mer d’un prototype à l’échelle 1/6e (soit une dimension de 2,5 par 3 m, cf photo et vidéo ci-dessous). Pour ces essais, l’hydrolienne est fixée sur le côté d’un bateau et tractée à des vitesses atteignant 2,5m/s. Une nouvelle campagne en rade de Brest se déroulera ainsi début avril.

 

L’hydrolienne d’EEL Energy est développée en partenariat avec l’Ifremer et la société Hutchinson. Le projet bénéficie du soutien financier de BPi France.

 

Après les essais en bassin, l’hydrolienne est testée dans la rade de Brest pour valider ses performances en milieu marin. © Ifremer – S. Lesbats

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/