27/01/2022 – energiesdelamer.eu. Ocean Winds et la Banque des territoires ont pris la décision finale d’investissement (FID) sur le projet Les éoliennes flottantes du golfe du Lion, ferme pilote flottante de 30 MW au large de Leucate en Occitanie.

Cette décision pour Les éoliennes flottantes du golfe du Lion qui prévoit l’installation d’un parc pilote de 3 éoliennes flottantes de 10 MW de MHI Vestas au large de Leucate Le Barcarès à l’horizon 2022, permet dorénavant la signature de contrats avec les principaux partenaires industriels et financiers et le lancement de la phase de réalisation proprement dite du projet précise le communiqué. Cela évite de retarder le projet et répond aux souhaits des entreprises locales et territoriales et de la Région Occitanie de respecter ses engagements en faveur de la transition énergétique du territoire, tout en respectant le retour d’informations qui sera utile pour lancer ultérieurement les fermes commerciales, comme le précise, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, à MerVeille Energie #6.

C’est le premier projet parmi les 3 projets pilotes flottants en cours de développement en Méditerranée française à atteindre ce stade. Ce projet est le « frère jumeau » WindFloat Atlantic avec 3 turbines sur flotteurs Principle Power. Il est mené étroitement avec RTE pour le raccordement.

Plusieurs innovations clés sont attendues dans le cadre du projet EFGL; et grâce à un processus de réduction progressive des risques, le projet EFGL permettra à cette technologie d’atteindre sa 3ème génération, avant un déploiement de masse, précise sur son site EFGL.

Le projet situé dans un climat méditerranéen spécifique, l’une des régions les plus venteuses de France, avec une vitesse moyenne du vent proche de 10 m/s, ainsi qu’un niveau d’intensité de turbulence difficile.

Situé à l’intérieur d’un parc marin naturel, le projet comprendra des dispositifs et des évaluations environnementales très spécifiques tels que la détection des oiseaux et des chauves-souris et étudiera la conception écologique.

Le directeur de l’exploitation d’Ocean Winds, Grzegorz Gorski, a déclaré : « En tant que troisième génération de la technologie flottante de Principle Power – après la mise en service de WindFloat Atlantic 2 MW il y a dix ans et de WindFloat Atlantic 25 MW il y a deux ans – la conception du flotteur EFGL est importante, avec des améliorations et nouvelles solutions… il s’agit désormais de la technologie flottante la plus avancée et elle est prête pour un déploiement commercial à grande échelle ».

Le parc éolien devrait être mis en service fin 2023 et devrait fonctionner pendant 20 ans.

Pour Emmanuel Legrand, directeur de la Transition Énergétique et Écologique de la Banque des Territoires : « A travers ce projet, la Banque des Territoires est particulièrement fière de participer, à travers ce projet, à la constitution et à la structuration d’une filière industrielle française performante, compétitive et en pointe sur les énergies marines. La Décision Finale d’Investissement concrétise cinq années de développement et ouvre la porte au déploiement d’une technologie innovante qui pourrait jouer un rôle significatif dans l’atteinte des objectifs nationaux de production d’énergies renouvelables ».

Un projet ancré dans le territoire

Le financement participatif de 1 M€ accordé fin 2019 par 850 souscripteurs au projet EFGL a été remboursé

Le projet LEFGL a fait l’objet, fin 2019, d’un financement participatif sur la plateforme Enerfip pour financer la seconde campagne de mesure du vent en mer. En septembre 2021, après le succès de la collecte, qui avait permis de réunir 1 M€, somme record pour un projet éolien flottant, le prêt qui s’achevait en septembre a été remboursé auprès des 850 souscripteurs avec les intérêts le même mois…

Le succès fin 2019 de cette campagne était fortement lié à la participation des habitants de la Région Occitanie puisque près de 600 000 €, soit l’objectif fixé pour l’ensemble de la collecte, y avaient été collectés. 60 % étaient des résidents d’Occitanie. Cette campagne avait ainsi confirmé, le fort intérêt de la population pour ce type d’investissement dans des projets d’énergies renouvelables, qui donne du sens à l’épargne, en contribuant à la transition énergétique avait déclaré à l’époque EFGL.

La seconde campagne de mesure du vent en mer s’est achevée au début de l’été 2020, avec le retrait de la bouée LIDAR de Fugro installée sur le site de projet deux ans plus tôt. Ces mesures du vent ont permis notamment d’affiner la future production de la ferme pilote et de conforter la fiabilité des données acquises la 1ère année. L’un des temps forts de cette campagne de mesure est naturellement le passage de la tempête Gloria en janvier 2020, avec une vague record d’une hauteur maximale de 9,50 m enregistrée !

 

POINTS DE REPÈRE

06/01/2022 – Au delà des demandes de report du calendrier, les fermes pilotes en Méditerranée ont fait l’objet d’observations intéressantes dans le compte rendu de la Commission particulière de Débat Public de Méditerranée présidée par Etienne Ballan et notamment par apport à l’engagement de l’Etat sur le retour d’expériences des fermes pilotes. Retour sur la présentation du Bilan du débat public par Etienne Ballan et les membres de la CPDP Méditerranée.

Eolien flottant en Méditerranée : au-delà des demandes de report du calendrier


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.


Publicités Google :