Bruxelles -Vendredi 08/01/2021 – energiesdelamer.eu. Toujours dans la gamme des projets hydrogène et production d’énergie en mer à partir d’éoliennes, ITM Power, Ørsted, Siemens Gamesa Renewable Energy et Element Energy viennent de sécuriser un financement de 5 millions d’euros de la Commission européenne pour l’entreprise commune Fuel Cells and Hydrogen (FCH2-JU).

L’objectif est  de démontrer et étudier un système combiné d’éolienne et d’électrolyseur conçu pour une utilisation en milieu marin. Fuel Cells and Hydrogen (FCH2-JU), partenariat public-privé de la Commission européenne, a attribué au consortium, dans le prolongement du projet OYSTER, composé d’ITM Power, Ørsted, Siemens Gamesa Renewable Energy et Element Energy 5 millions d’euros pour étudier la faisabilité et le potentiel de combiner une éolienne offshore directement avec un électrolyseur et de transporter de l’hydrogène renouvelable jusqu’à la côte.

Le consortium développera et testera un électrolyseur entièrement marinisé à l’échelle du mégawatt dans le cadre d’un essai pilote sur le rivage. Le projet sera coordonné par Element Energy.Pour réaliser le potentiel de la production d’hydrogène en mer, il est nécessaire de disposer de systèmes d’électrolyse compacts capables de résister à des environnements offshore difficiles et d’exiger une maintenance minimale tout en respectant les objectifs de coût et de performance qui permettront la production d’hydrogène à faible coût.

Le communiqué précise que «  le projet constituera une avancée majeure vers cet objectif. Le système d’électrolyseur sera conçu pour être compact, pour lui permettre d’être intégré à une seule éolienne offshore et pour suivre le profil de production de la turbine. En outre, le système d’électrolyseur intégrera des procédés de dessalement et de traitement de l’eau, permettant d’utiliser l’eau de mer comme matière première pour le procédé d’électrolyse.

Les partenaires du projet OYSTER partagent une vision de l’hydrogène produit à partir de l’éolien offshore à un coût compétitif par rapport au gaz naturel (avec une taxe carbone réaliste), ouvrant ainsi des marchés en vrac pour l’hydrogène vert ayant un impact significatif sur les émissions de CO2 et facilitant la transition. à un système d’énergie entièrement renouvelable en Europe. Ce projet est une première étape clé sur la voie du développement d’une industrie de production commerciale d’hydrogène offshore et présentera des solutions innovantes à fort potentiel en Europe et au-delà. Le projet devrait démarrer en 2021 et se poursuivre jusqu’à la fin de 2024. ITM Power est responsable du développement du système d’électrolyseur et des essais d’électrolyseurs, tandis qu’Ørsted dirigera l’analyse du déploiement offshore, l’étude de faisabilité des futurs déploiements d’électrolyseurs offshore physiques , et supporte ITM Power dans la conception du système d’électrolyseur pour la marinisation et les tests. Siemens Gamesa Renewable Energy et Element Energy fournissent une expertise technique et de projet. »

POINTS DE REPÈRE

Les partenaires : Dr Graham Cooley, CEO of ITM Power – Anders Christian Nordstrøm, Vice President and Head of Ørsted’s hydrogen activities , Bart Biebuyck, Executive Director, Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking (FCH JU), Michael Dolman, Associate Director at Element Energy.

28/12/2020 – L’Ecosse a publié une déclaration de politique de l’hydrogène, complété d’une étude sur le potentiel majeur de l’éolien offshore dans l’accomplissement de cette ambition.

 


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.