France – Mercredi 09/12/2020 – energiesdelamer.eu. Vincent ARNAL soutiendra sa thèse le vendredi 11 décembre à 10h. Celle ci s’intitule : « Modélisation expérimentale d’une éolienne flottante par une approche « software-in-the-loop ».

Résumé

Les outils de calcul actuels pour la modélisation numérique multi-physique (vent, vagues, courant, etc.) d’une éolienne flottante ont besoin de validations par des campagnes expérimentales. L’objectif de ce travail est le développement et la validation d’un dispositif expérimental dédié aux essais en bassin à houle d’une éolienne flottante, en se concentrant sur la représentation des efforts du vent. Pour cela, une approche hybride combinant modélisations physique et numérique est développée, appelée “software-in-the-loop” (SIL).

Le développement des différentes briques composant un système SIL inclut :

la sélection et le développement du modèle numérique

le dimensionnement du système de reproduction des efforts (actionneurs)

la définition de l’environnement temps-réel pour l’intégration du modèle numérique, le contrôle des actionneurs, et l’acquisition des grandeurs mesurables.

Pour caractériser et identifier les performances du système SIL, des méthodologies dédiées sont développées. Des bancs d’essais spécifiques sont construits, et des essais en bassin d’une éolienne flottante sont réalisés. Ces essais en bassins sont ensuite comparés à des simulations couplées aéro-hydro-servo-structure pour investiguer les hypothèses du modèle d’efforts hydrodynamiques

Erin BACHYNSKI, Professeur, NTNU, Norvège (rapporteur)

Olivier KIMMOUN, Maître de conférences HDR, Centrale Marseille , Belgique (rapporteur)

Franck PLESTAN, Professeur, Centrale Nantes, France (examinateur)

Marco BELLOLI, Professeur, Université Polytechnique de Milan, Italie (examinateur)

Alan TASSIN, Ingénieur de recherche, IFREMER, France(examinateur)

Sandrine AUBRUN, Professeur, Centrale Nantes, France (directrice de thèse)

Félicien BONNEFOY, Maître de conférences, Centrale Nantes, France (co-encadrant de thèse)

Jean-Christophe GILLOTEAUX, Ingénieur de recherche, Centrale Nantes, France (co-encadrant de thèse)

Sofien KERKENI, CEO D-ICE Engineering (invité)

Visioconference

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, la soutenance se tiendra en ligne via Zoom sous forme de webinaire :
https://ec-nantes.zoom.us/webinar/register/WN_9QWBvV3tSGyXbbvsdDselg

La soutenance débutera à 10h00, la visioconférence sera ouverte à partir de 9h50 afin que vous puissiez tester votre connexion.

Ces travaux de recherche ont été conduits dans le cadre du WeAMEC et du projet SOFTWIND opéré par Centrale Nantes et financé par la région Pays de la Loire.

 

Dans l’après-midi, c’est Benjamin Decurey qui soutiendra sa thèse “Bio-colonisation Impact on Fatigue Damage of Floating Wind Turbine Mooring Lines in a Structural Health Monitoring perspective”

POINTS DE REPÈRE

Retour en vidéo sur le projet SOFTWIND

Lors du 23ème Congrès Français de Mécanique Lille, 28 août au 1 septembre 2017, une présentation sur la recherche « Effect of Marine Growth on Floating Wind Turbines Mooring Lines Responses » avait été faite par Charles Spraul, LHEEA Centrale Nantes et Hong-Duc Pham Institut de Recherches en Génie Civil et Mécanique dans le cadre d’une collaboration avec Vincent Arnal et Marine Reynaud de Centrale Nantes

Effect of Marine Growth on Floating Wind Turbines Mooring Lines Responses

Découvrez ou redécouvrez notre numéro dédié à la recherche sur les Énergies Marines

 

 

 


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.