Europe – Bruxelles 04/12/2020 – energiesdelamer.eu. A l’occasion d’OEE, ETIPOCEAN a présenté un rapport sur le déploiement de l’énergie océanique à grande échelle qui nécessite des processus de consentement plus simples et plus rapides qui sont éclairés par les dernières recherches environnementales.

Selon ce nouveau rapport publié le 03/12/2020, à ce jour, rien ne prouve que l’énergie des océans a un impact négatif sur le milieu marin – en fait, son rôle dans l’atténuation du changement climatique est clairement positif. La prise de décision en matière de réglementation devrait être conçue dans cet esprit et offrir un accès plus facile à l’eau pour ces technologies innovantes.

Rédigé par un organe consultatif sectoriel, la plateforme européenne de technologie et d’innovation pour l’énergie océanique (ETIP Océan), le rapport vise à rendre le processus décisionnel plus efficace et mieux informé. Il appelle à davantage de données réelles et à long terme et à un plus grand partage des connaissances entre les projets, afin de renforcer la science derrière les décisions consentantes.

Le rapport préconise une approche de «gestion adaptative» qui répond aux nouvelles informations au fil du temps, réduisant l’incertitude en ce qui concerne l’impact environnemental. Fournir aux développeurs les bonnes informations est également essentiel. Une autre des recommandations du rapport est une «autorité unique» – un point de contact national, qui aide les développeurs à naviguer dans les exigences. Les entreprises pourraient également tirer des leçons des expériences consentantes des autres via une plate-forme peer-to-peer, suggère le rapport. Le soutien financier pour aider les développeurs à participer à des programmes environnementaux au-delà du minimum légal est un autre aspect essentiel de l’amélioration de la qualité et de la quantité de données disponibles. Beaucoup sont des PME et leurs ressources sont fortement investies dans le développement technologique, laissant peu ou rien pour des programmes de surveillance supplémentaires. Felix Leinemann, chef d’unité à la Commission européenne, qui a lancé le rapport, a déclaré: «Comme le reconnaît la stratégie européenne des énergies renouvelables offshore, faciliter l’accès à la mer est un facteur clé dans le développement d’un secteur européen de l’énergie océanique compétitif. Ce rapport souligne la nécessité de poursuivre les programmes de surveillance environnementale tels que ceux soutenus par le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, afin d’accélérer les déploiements d’énergie océanique à travers l’Europe.  » Lotta Pirttimaa d’Ocean Energy Europe, l’auteur du rapport, a commenté: «Alors que le secteur se développe et que les projets et les machines prennent de l’ampleur, il est plus important que jamais que le processus de consentement soit à la fois adapté et basé sur des observations de la vie. Il est temps pour les régulateurs de trouver le juste équilibre entre diligence et simplicité en ce qui concerne la façon dont ces processus sont conçus et mis en œuvre. »

LEAD AUTHORS: Lotta Pirttimaa, Ocean Energy Europe Erica Cruz, WavEC Offshore Renewables

Experts for reviewing parts of the report: Olatz Ajuria, Philippe Baclet, Gary Britton, Bruce Buchanan, Jessica Campbell, Patricia Comiskey, Anne Georgelin, Paul Haddon, Lenaig Hemery, Jon Lekube Garagarza, Pieter Mathys, Sam McCloskey, Diane McDonald, Sarina Motmans, Kelly Rosie, Julius Schay, Peter Scheijgrond, Jasmine Sharp, Teresa Simas, Paul Smith, Koos Uneken and Interreg 2SEAS MET-Certified project for support

 

©: Images used with kind of the following organisations, not to be copied without their prior agreement: Carnegie, CorPower Ocean, Hydroquest, EMEC, Eni, Magallanes Renovables, Marine Power Systems, Nova Innovation, Ocean Energy Ltd, Orbital Marine Power, Sabella, Seabased, SIMEC Atlantis Energy, WavEC Offshore Renewables, Wello Oy

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.