Royaume-Uni – Lundi 30/11/2020 – energiesdelamer.eu. Le Prof. Dame Anne Glover CBE Non-Executive Director ORE Catapult et Martin Gilbert qui préside depuis le 1er juin 2020 le Centre de technologie pétrolière et gazière dans un contexte de marasme en Mer du Nord présentent le rapport « Reimagining a net zero North Sea » qui doit permettre de redresser les emplois liés à l’exploitation O&G en Mer du Nord et les convertir vers les énergies renouvelables de la mer.

« Le secteur de l’énergie offshore au Royaume-Uni a atteint un moment charnière, un tournant dans notre histoire industrielle. Nous sommes à un seuil où l’expérience et l’expertise acquises au cours des 50 dernières années doivent être utilisées en partenariat avec des technologies transformationnelles à faible émission de carbone pour relever les défis – et saisir les opportunités – présentés par l’engagement du Royaume-Uni en faveur du net zéro. Une mer du Nord réinventée, un net zéro intégré.

Réimaginer le système énergétique en Mer du Nord pour honorer les engagements de l’Accord de Paris nécessite un changement et des investissements. Jusqu’à 416 milliards de livres sterling d’investissement sont nécessaires au cours des 30 prochaines années, mais cela crée une opportunité commerciale fantastique qui, d’ici 2050, pourrait potentiellement contribuer 125 milliards de livres sterling par an à l’économie britannique, tout en soutenant plus de 230.000 emplois.

Transformation d’une ampleur considérable La construction sur les compétences et les capacités déjà présentes dans le secteur énergétique britannique, aidera non seulement à atteindre l’objectif zéro net, mais réinventera notre nation pour un avenir durable – en créant un secteur avec la technologie, les compétences, les services et un écosystème innovant qui sera un leader mondial et exportateur dans l’économie nette zéro. La réalisation de cette vision énergétique intégrée présente des défis. Ce rapport décrit trois scénarios possibles. Ils ne sont pas définitifs, mais ils montrent clairement l’ampleur du gain potentiel et, surtout, les risques d’inaction: la perte potentielle d’emplois; la perte de compétences transférables et la perte de notre position concurrentielle à l’échelle mondiale. L’heure est à l’action, à une stratégie claire et à une collaboration intersectorielle. Ce rapport de l’OGTC et de ORE Catapult a également bénéficié de la contribution significative d’un éventail d’organisations énergétiques intersectorielles.

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

POINTS DE REPÈRE

28/11/2020 – Le Royaume-Uni a lancé vendredi dernier l’appel d’offre pour le Round 4 – ICI.

Contracts for Difference (CfD): Allocation Round 4


Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.