Belgique – Pays-Bas –  Royaume-Uni – Norvège. Jeudi 26/11/2020 – energiesdelamer.eu. Eiffage, via Smulders (filiale belge d’Eiffage Métal), remporte conjointement avec Sif, le contrat de fabrication et de fourniture des monopieux et pièces de transition (environ 260 kilotonnes d’acier) pour les deux premières phases du projet de parc éolien offshore Dogger Bank en Angleterre. Comme pour les éoliennes Haliade X13 de General Electric, la mise en vigueur du contrat est conditionnée au closing financier des deux phases qui devrait intervenir prochainement.

Avec une capacité de 3,6 GW, Dogger Bank est, pour le moment, le plus grand parc éolien offshore du monde . Il sera développé en trois phases : Dogger Bank A, B et C. Les deux premières phases (Dogger Bank A et B) comptent 190 fondations au total.

Chaque fondation se compose d’un monopieu et d’une pièce de transition immergés à une profondeur variant entre 18 et 63 mètres. Dans le cadre de ce contrat, Smulders façonnera l’acier secondaire des pièces de transition et procèdera à l’assemblage, au revêtement et aux tests des pièces de transition entièrement équipées. Sif fabriquera et livrera les monopieux et l’acier primaire destiné aux pièces de transition, et assurera l’intégration de tous les composants des fondations. La fabrication débutera dans les usines belges et polonaises de Smulders en mai 2021. L’assemblage, qui aura lieu sur le site belge d’Hoboken, doit durer une dizaine de mois. La première phase (Dogger Bank A) devrait être opérationnelle en 2023.

Transmission de courant continu à haute tension (CCHT)

Dogger Bank est le premier projet éolien offshore britannique à recourir au système de transmission de courant continu à haute tension (CCHT), et aura la capacité d’alimenter plus de 4,5 millions de foyers du Royaume-Uni, soit environ 5 % de la production d’électricité du pays.

POINTS DE REPÈRE

24/11/2020 – Ørsted a annoncé hier avoir négocié et signé un accord avec Dogger Bank Wind Farm pour devenir responsable du négoce et de l’équilibrage de 40% de l’énergie produite à partir des deux premières phases du parc éolien – article en français / article en anglais

23/09/2020 – L’attribution du contrat à General Electric comprend une commande de 190 éoliennes en mer Haliade-X de 13 MW réparties uniformément à 95 turbines pour chacune des deux premières phases du parc éolien de Dogger Bank.

26/06/2020 – Etude acoustique pour Dogger Bank : La modélisation de la propagation du bruit sous-marin a été réalisée par le National Physical Laboratory (NPL) (Theobald et al. 2013, ci-après le «rapport NPL») pour évaluer les effets du bruit de la construction du parc éolien offshore Teesside A, qui fait partie de la zone de développement de Dogger Bank.

Dogger Bank : Une étude acoustique

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.