Europe – Bruxelles – Vendredi 20/11/2020 – energiesdelamer.eu. Partie 2 – Dans la communication présentée le 19/11/2020 par En Europe, 62 000 personnes travaillent actuellement, dans le secteur de l’éolien en mer et environ 2 500 dans celui de l’énergie océanique, avec une répartition JRC (2019) Wind Energy Technology Market Report, JRC118314. La coopération régionale a récemment été renforcée dans certains bassins maritimes, la coopération énergétique des mers du Nord (NSEC) constituant l’exemple de coopération le plus avancé ainsi qu’une référence pour d’autres États membres souhaitant exploiter pleinement le potentiel des énergies renouvelables en mer. Les énergies renouvelables en mer constituent désormais une priorité paneuropéenne, et la coopération au niveau régional est étendue à tous les bassins maritimes et à tous les États membres.

Des exigences en matière de contenu local

En qualité de développeur de technologies (y compris pour les réseaux électriques), l’UE doit adopter une approche plus résolue pour promouvoir ses intérêts dans le cadre de sa politique commerciale. On constate de plus en plus souvent que certains marchés imposent des exigences en matière de contenu local ou adoptent d’autres mesures discriminatoires ou de restriction du commerce afin de promouvoir les industries nationales. La Commission jouera un rôle actif dans la promotion de la convergence réglementaire et la diffusion des normes internationales, tout en s’opposant à l’introduction injustifiée d’exigences en matière de contenu local et d’autres obstacles au commerce dans les pays tiers. Les accords de libre- échange et la collaboration internationale devraient tendre vers des échanges non faussés et améliorer l’accès au marché, mais aussi tenir compte de la nécessité de convergence des normes et standards, de marchés de l’électricité flexibles et de l’accès équitable au réseau électrique dans les pays tiers. Pour ce qui concerne les obstacles à l’accès au marché, la Commission fera respecter les droits conférés à l’UE aux termes des accords commerciaux internationaux en faisant pleinement usage des voies de recours à sa disposition, notamment les mécanismes multilatéraux et bilatéraux de règlement des litiges.

POINTS DE REPÈRE

Commission européenne  : Communication présentée le 19/11/2020 pour atteindre une capacité installée de 300 GW d’énergie éolienne en mer et 40 GW d’énergie océanique en 2050.

Vous pouvez la télécharger en allemand, anglais et français directement sur le site de la Commission européenne et la version française est disponible dans la rubrique Rapports.

Le GWEC confirme les perspectives de développement de l’éolien en mer

 

Le rapport 2020 de l’Observatoire des énergies de la mer est en ligne

 

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.