France – Vendredi 02/10/2020 – energiesdelamer.eu. La première pierre du premier site de production industrielle d’hydrogène « vert » et d’un centre de R&D de Lhyfe dédié à la production d’hydrogène offshore vient d’être posée aux pieds des éoliennes de Bouin, en Vendée, par Lhyfe, producteur et fournisseur d’hydrogène, le Syndicat de l’énergie de Vendée (SyDEV) et sa SEM Vendée Energie*.

Lhyfe, présidé par son fondateur Matthieu Guesné, pionnier européen de cette méthode de production d’hydrogène (en connexion directe avec une source d’énergie renouvelable), et la filière des Pays de la Loire seront, sur la partie production, des précurseurs, précisent les partenaires dans un communiqué publié à cette occasion.

Le chantier du site de Bouin a démarré comme prévu en juillet. Il devrait être achevé en 2021. Un bâtiment industriel de 700 m² sera dédié à la production d’hydrogène vert renouvelable, et qui sera directement connecté aux éoliennes, au printemps 2021. Par ailleurs, 200 m² de bureaux hébergeront le premier centre de R&D de Lhyfe dédié à la production d’hydrogène offshore, le tout sur une parcelle de 4 000 m² située à proximité du Port-du-Bec.

Lhyfe recevra alors ses différents équipements – notamment son électrolyseur – pour passer aux phases d’assemblage et de tests. La livraison des 300 premiers kilos d’hydrogène renouvelable journaliers est prévue pour le printemps 2021.

Recherche sur la production d’hydrogène vert en offshore

A côté de l’usine de production, le premier centre de R&D de Lhyfe sera dédié à ses recherches sur l’optimisation du process de production onshore et sur le développement de la production d’hydrogène propre offshore (en mer). Lhyfe prévoit d’investir 7,5 millions d’euros dans la recherche et le développement au cours des trois années à venir.

Ont également participé au projet, qui s’inscrit pleinement dans la stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en France annoncée le 8 septembre par le gouvernement, la Communauté de Communes de Challans Gois, avec le soutien du département de la Vendée, de BPIfrance, de la région des Pays de la Loire et de l’Etat.

Lhyfe s’européeanise

Par ailleurs, Lhyfe a profité de l’événement vendéen pour annoncer l’ouverture de sa première filiale à l’international, en Allemagne. Avec son plan à €9 milliards, le voisin germanique est un partenaire majeur en Europe pour le marché de l’hydrogène, signale un communiqué de Lhyfe. Le producteur d’hydrogène vert signale que cette première filiale inaugure une série de déploiements en Lhyfe misant sur des représentations en Espagne, en Italie, au Portugal et en Europe du Nord.

POINTS DE REPÈRE

SEM Vendée Energie

La société d’économie mixte Vendée Energie, a été créée courant 2012 par le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée (SyDEV), pour développer, construire et exploiter des installations de production d’énergies renouvelables.

Elle exploite 7 parcs éoliens (46 éoliennes) d’une puissance de 58 MW, 60 centrales solaires photovoltaïques sur toitures et au sol (152 600m2 de panneaux), d’une puissance de 29 MWc. Vendée Energie accompagne par ailleurs le développement de plusieurs projets méthanisation.

 

 

16/01/2020 – Lhyfe, jeune pépite nantaise dans le domaine l’hydrogène vert créée en 2017, a fait une triple annonce : l’entreprise dévoile sa solution unique de production d’hydrogène vert, une levée de fonds de € 8 millions auprès d’acteurs publics et privés, et l’implantation de son premier site industriel au 1er semestre 2020 en Vendée.

Lhyfe lève € 8 millions et dévoile sa solution d’hydrogène vert avec un 1er site en Vendée

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.