France – Jeudi 24/09/2020 – energiesdelamer.eu – Cette nouvelle proposition est la suite du projet publié en 2019 et issu d’un partenariat entre VALEMO, le LHEEA (Laboratoire en Hydrodynamique, Énergétique et Environnement Atmosphérique, rattaché à l’école centrale de Nantes), l’IFPEN, (Institut Français du pétrole, énergie renouvelables), le laboratoire d’Aérologie et le laboratoire PRISME (Pluridisciplinaire de Recherche en Ingénierie des Systèmes, Mécanique, Énergétique – EA 4229) de l’Université d’Orléans et de l’INSA-Centre Val de Loire.

Cette recherche est-elle applicable aux éoliennes en mer ?

CB – L’ANR MOMENTA porte sur l’amélioration des simulations aéro-élastique surtout pour des configurations off-shore (parc avec éolienne sous forme « matricielle ») avec un travail important à faire sur la prise en compte de l’impact aéroélastique d’une éolienne sur une autre dans la phase de conception et un autre travail important sur l’amélioration de la modélisation des sillages pour optimiser l’extraction de l’énergie.

Donc, pour répondre simplement: oui, cette recherche vise clairement l’éolien en mer.

De quelle manière s’intègre ce projet dans ePARADISE (2020-2023)

CB – Le projet ANR MOMENTA et le projet ePARADISE ont été obtenus en même temps et les essais sur site sont réalisés sur le même site commercial de VALOREM. Cela nous permet en particulier de mutualiser les essais sur site (le mât météorologique de 80 m équipé de 4 capteurs sonics servira en particulier à caractériser l’atmosphère hors champs d’éolienne pour les deux projets).

Le projet ePARADISE porte essentiellement sur les pales et la maturation de capteurs aérodynamiques. Même si ce projet est pour l’instant uniquement on-shore avec notamment un volet acoustique, je vise clairement de développer des capteurs pour l’opération et la maintenance des éoliennes off-shore. C’est une approche progressive pour cette partie de l’éolienne (les pales), très difficilement gérable directement en mer. Pour exemple, dans le projet, nous devons scanner la pale sur site … ce qui ne serait pas faisable en mer.

A la fin du projet, nous visons de partager les données acquises via le site national AERIS (en cours de développement: https://www7.obs-mip.fr/awit/)

 

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab
Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.