France – 17/09/2020 – energiesdelamer.eu. La division Industrie de SPIE Industrie & Tertiaire dirigée par Frédéric Toussaint, directeur général, filiale française du groupe SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, annonce la création d’une nouvelle entité « Services Navals & Energies Marines ». Son ambition : renforcer son offre et soutenir sa position d’acteur de référence sur le segment des énergies marines renouvelables (EMR), un marché en plein essor.

SPIE organise ses activités navales pour répondre au développement des projets EMR

L’objectif de cette entité est à la fois de favoriser une meilleure lisibilité des savoir-faire sur le marché des EMR, et de proposer, pour l’ensemble de la filière, une offre pertinente et innovante. Et SPIE dans la gestion de l’énergie; les synergies entre les activités navales et les énergies marines (dont l’éolien offshore) étant également très fortes.

« La nouvelle entité est composée de 70 salariés permanents, pour la plupart des experts en automatisme, en mécanique, en électricité et en gestion de projet. Les équipes peuvent être déployées sur l’ensemble du territoire, et plus particulièrement dans le Grand Ouest où sont basés les clients de la division Industrie dans les domaines de la construction et de la réparation navale et des énergies marines », explique Xavier de Noblens, chef de département Industrie en charge de la nouvelle entité EMR.

Les premiers projets de champs éoliens offshore commencent à voir le jour sur le territoire national et la division Industrie en a été l’un des acteurs de référence. « Nous sommes confiants pour les projets en cours qui devraient aboutir à leur commercialisation et à leur industrialisation à l’horizon 2022 », conclut Xavier de Noblens.

POINTS DE REPÈRE

01/03/2019 – SPIE UK, avait remporté un contrat auprès de Wilton Engineering Services Ltd (WESL) pour l’installation des équipements électriques et mécaniques de 20 turbines sur le parc éolien offshore Hornsea Project One détenu par Ørsted.

En Belgique, SPIE Belgium a été chargée fin 2017 par Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité à haute tension belge, de réaliser deux postes à haute tension de 380 kV : « Van Maerlant » à Damme et « Gezelle » à Dudzele dans le cadre du programme Stevin d’Elia, qui vise notamment à acheminer l’énergie produite par les parcs éoliens offshore vers l’intérieur du pays (photo de « Une »).

Ces chantiers s’inscrivent dans le prolongement de la réalisation et de l’installation du poste à haute tension Horta, livré par SPIE Belgium en mai 2015.

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.