Italie – Jeudi 27/08/2020 – energiesdelamer.eu. Saipem co-développera un parc éolien dans la mer Adriatique au large de Ravenne.

Saipem confirme ainsi sa présence, de plus en plus active, dans l’éolien en mer et naturellement en Italie.

 

Saipem a récemment signé un protocole d’accord (MoU) avec la société italienne AGNES, pour développer un projet qui comprend l’installation d’environ 56 turbines sur des fondations fixes dans deux sites différents : l’un situé à plus de 8 milles marins du rivage et l’autre à plus de 12 milles du rivage. Ce premier projet nommé également « Agnès », développera des solutions intégrées, offrant la possibilité de trouver une solution alternative au démantèlement des plates-formes O&G dans la mer Adriatique. La puissance totale ainsi installée sera d’environ 450 MW. Différentes technologies innovantes seront utilisées, telles que celle du solaire flottant basée sur la technologie propriétaire de Moss Maritime, qui fait partie de la division XSIGHT de Saipem.

La division XSIGHT est dédiée au développement de solutions innovantes pour accélérer le processus de décarbonation dans le secteur de l’énergie et a déjà développé des solutions intégrées pour l’utilisation des énergies renouvelables et la production d’hydrogène «vert».

« Agnès » sera mis en œuvre dans une zone hautement industrialisée et l’industrie locale sera impliquée. Mauro Piasere, Directeur des Opérations de la Division XSIGHT, a déclaré: «Saipem a lancé depuis longtemps un processus pour renforcer sa présence dans le secteur des énergies renouvelables. Nous sommes en cours de réflexion et le protocole d’accord signé avec AGNES et QINT’X constitue une nouvelle opportunité importante dans ce sens. Cet accord s’inscrit dans le nouveau modèle économique adopté par Saipem.

Pour Alberto Bernabini, PDG de QINT’X, «cet accord marque une autre étape importante vers la réalisation d’un projet ambitieux. Notre vision est de créer un nouveau pôle d’énergie verte dans la mer Adriatique, en intégrant plusieurs technologies pour générer de l’énergie propre à partir du vent, du soleil et de l’hydrogène».

 

POINTS DE REPÈRE

La société AGNES développe des projets d’énergies renouvelables en mer Adriatique, en particulier des parcs éoliens offshore et nearshore, des panneaux solaires flottants en mer, les systèmes de stockage d’énergie et la production d’hydrogène à partir de sources renouvelables, et QINT’X, est une entreprise italienne spécialisée dans les énergies renouvelables, en particulier les énergies solaire, éolienne et hydroélectrique et la mobilité électrique (véhicules électriques).

AGNES collabore notamment avec le Master en ingénierie Offshore de l’Alma Mater Studiorum à Bologne pour le développement conjoint de systèmes photovoltaïques flottants.  « Ce partenariat nous permet d’utiliser les laboratoires de pointe que l’université possède sur le campus de Bologne pour améliorer nos efforts de R&D. De plus, nous pouvons compter sur un échange de talents, accueillant des étudiants dans l’entreprise pour des stages de cursus et de thèse liés à nos usines. En collaboration avec UniBo, nous lançons également la demande de concession d’une étendue d’eau au large de Ravenne pour servir de laboratoire marin dans lequel effectuer des activités d’essais. »

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.