Danemark – Jeudi 13/08/2020 – energiesdelamer.eu. Une dépréciation extraordinaire de 85 millions de DKK impliquant une affaire d’arbitrage en cours a entraîné une perte de 42 millions de DKK après impôt pour Bladt Industries.

 

Cependant, la direction se dit satisfaite des progrès en raison de son noyau sain d’affaires, un carnet de commandes record et une absence d’accidents du travail.

Une dépréciation comptable concernant un seul projet était le seul obstacle à un résultat net positif. «Outre la dépréciation, nous sommes très satisfaits des résultats obtenus par l’activité principale de Bladt » a déclaré le PDG Klaus Steen Mortensen. 

`Bladt est prêt pour la croissance

En raison de la réduction des capitaux propres due à la dépréciation, en 2019, les propriétaires de Bladt ont choisi de investir et injecter 150 millions de DKK de fonds propres supplémentaires pour soutenir l’entreprise et soutenir sa croissance continue des plans.

«Nos propriétaires nous donne une preuve d’une grande confiance en augmentant leur investissements dans Bladt. Cela renforce notre robustesse et nous permet également de continuer à développer Bladt sur un marché de l’éolien offshore avec des taux de croissance annuels attendus de plus de 20% à perte de vue », déclare Klaus Steen Mortensen.

220 collaborateurs supplémentaires ont également rejoint les 495 employés permanents à temps plein à la fin de 2019.

La croissance en 2019 reflète et soutient également les propres attentes de Bladt concernant des taux de croissance annuels à deux chiffres dans presque tous ses marchés.

Bladt à l’export

Sur le marché asiatique, Bladt Industries à Taïwan a réalisé des travaux préparatoires avec une commune locale partenaire de risque et sur le marché américain, en 2019, Bladt a signé des contrats pour deux sous-stations qui serontproduit au Danemark et expédié aux États-Unis. «Notre capacité à produire au Danemark, puis à expédier les composants finis aux États-Unis montre que nous sommes compétitif et en position de force face au marché en croissance », déclare Klaus Steen Mortensen, qui est à la tête de Bladt Industries depuis trois ans, mais qui laisse son siège à Anders Søe-Jensen.

Bladt Industries a annoncé le 12  août 2020 avoir sélectionné Energomontaż-Północ Gdynia (EPG) comme sous-traitant pour la préfabrication de la partie supérieure de la sous-station offshore et de la fixation à la mer pour le projet éolien offshore de Kaskasi en Allemagne.

La société polonaise a commencé la production de structure métallique en juillet à Gdynia.

Analyse de Wood Mackensie

Selon Wood Mackenzie, la demande de fondations offshore pour l’industrie éolienne doublera tous les quatre ou cinq ans pour de nombreuses années à venir – une croissance qui devrait s’étendre de l’Europe au monde entier.

Points de repère

13/08/2020 – Bladt Industries nomme un nouveau président

06/04/2020 –  innogy SE a pris une décision finale d’investissement (FID) sur le projet de parc éolien offshore de Kaskasi de 342 MW dans la mer du Nord allemande et a passé une commande à Bladt Industries pour les fondations.

28/12/2018 – SGRE et l’Université d’Aalborg (AAU) dirigent le nouveau projet de R&D i4Offshore, qui vise à réduire de 30% le coût de l’énergie éolienne en mer, principalement en abaissant le coût des fondations. Bladt Industries participe au programme car l’autre enjeu est l’acoustique…

Ne copiez pas l’article, copiez le lien, vous protégez ainsi les droits d’auteur de notre équipe rédactionnelle.