Etats-Unis – Allemagne – Espagne – Mardi 04/08/2020 – energiesdelamer.eu. Bloomberg a révélé que General Electric (GE) avait déposé une plainte destinée à bloquer les importations américaines de Siemens Gamesa Renewable Energy, selon une dépêche de Susan Decker et Christopher Martin Bloomberg News. GE affirme que l’entreprise européenne porte atteinte à sa propriété intellectuelle.

GE affirme que Siemens Gamesa utilise une technologie brevetée pour protéger ses turbines des fluctuations dramatiques de la puissance.

La plainte de GE, déposée auprès de la US International Trade Commission – USITC (Commission du commerce international des États-Unis), concerne les «technologies de passage à basse tension et à tension nulle» des turbines à vitesse variable qui leur permettent de maximiser la capture de puissance dans des vitesses de vent fluctuantes.

GE a contesté des offres similaires de Vestas Wind Systems A / S et de Mitsubishi Heavy Industries Ltd.. Un jury fédéral a attribué 170 millions de dollars à GE basé à Boston dans ce dernier cas, bien que les entreprises se soient ensuite réglées.

GE a déclaré que sa part de marché des nouvelles installations d’éoliennes aux États-Unis l’année dernière s’élevait à environ 45%, tandis que celle de Siemens Gamesa était de 16%.

Par ailleurs, et dans un tout autre contexte, TaxWatch vient de publier un rapport (lien ici) qui révèle que HMRC a allégué que General Electric avait frauduleusement obtenu un avantage fiscal au Royaume-Uni d’une valeur de 1 milliard de dollars américains en omettant de divulguer les documents relatifs aux accords de financement du groupe