Mercredi 29/07/2020 – energiesdelamer.eu – ITW de Hubert Dejean de la Batie, vice-président du Conseil régional de Normandie.

Le 23 juillet au Havre, vous avez participé à l’audition scientifique organisée par la Commission particulière de débat public de Normandie, à laquelle particpaient des scientifiques de tous horizons, des ONG, des industriels ayant pour point commun et d’ancrage, la connaissance du milieu marin, du fonctionnement des écosystèmes et socio écosystèmes. A cette réunion, les pêcheurs n’étaient pas représentés officiellement. Un verbatim de la réunion sera publié très prochainement sur le site de la CNDP.

 

 

Comment, pensez-vous concilier les intérêts et les connaissances communes, pêcheurs, industriels, ONG, scientiques ?

Hubert Dejean de la Batie (HDB) – Il faut objectiver le débat entre les pêcheurs et le monde des EMR ; pour cela, il convient d’avoir des connaissances fiables, reconnues pour tous, qui permettent d’éclairer les choix… La mer est un bien commun et il faut que l’on organise la conciliation pacifique. Je suis persuadé que l’on peut y arriver et que les scientifiques peuvent nous y aider ».

 

Les aménagements portuaires et de la transition énergétique sont à l’ordre du jour de tous les ports et les chantiers navals. Il y a trois ans, vous aviez délaré lors d’une interview à energiesdelamer.eu, que la transition énergétique pour les bateaux de pêche était à mettre à l’ordre du jour des innovations que le Conseil régional de Normandie pourrait soutenir financièrement. 

 

 

Aujourd’hui qu’en est-il ? 

HDB – La production d’hydrogène vert à partir des éoliennes en mer pour les bateaux de pêche, le Conseil régional de Normandie y pense. Dans le prix d’une marée d’un pêcheur, 50% est consacrée à payer le carburant, qui est un carburant fossile. On pourrait développer un hydrogène vert à partir de l’électricité d’éoliennes qui serait produit en boucle». Mais des intérêts divergent.

 

 

 

Points de repère

 

 

MVE 2 cartographie Recherche Février Juin 2020

 

23/07/2020 – Audition scientifique au Havre et en ligne – Biographies des intervenants et présentation de leurs structures

A cette occasion, France Energies Marines a présenté un état des travaux menés par l’institut, et MerVeille Energie #2 qui recense des communications scientifiques de jeunes chercheurs et des témoignages présentés dans le cadre d’une journée Doctoriales d’ANCRE, Ifremer et IFPEN a été remis aux participants. RTE, wpd, COHABYS – Université de La Rochelle, Université du Havre – GDR CNRS, le Grand Port maritime du Havre, CORIMER-GICAN, CITEPH-Evolen, OFB … notamment, ont également mis en commun les résultats de leurs travaux et de leurs connaissances.

 

 

 

29/07/2020 – Le Conseil régional de Normandie a créé un GIEC normand. En décembre 2019, son calendrier de travaux scientifiques à été présenté