Europe – Lundi 27/07/2020 – energiesdelamer.eu – Le long adieu de l’Europe au charbon s’accélère, dans une transition lissée par la montée en puissance de l’énergie éolienne et solaire et de la politique énergétique qui a fait sortir les combustibles fossiles de nombreux marchés, selon des données publiées mercredi dernier.

 

 

Les sources d’énergie renouvelables ont pris le relais pour la première fois en 2020, générant 40% de l’électricité de l’Union européenne, tandis que les combustibles fossiles en ont généré 34%, a déclaré le groupe de réflexion indépendant Ember dans un rapport semestriel. En Espagne, la production de charbon a chuté de 58% au cours des six premiers mois de l’année, avant même que la moitié des centrales restantes ne soient fermées en juin car elles ne respectaient plus les règles d’émissions de l’UE.

 

Le rythme des fermetures d’usines en Espagne, avec 69% de l’ensemble du parc à fermer entre 2020 et 2021, n’a pas de précédent, a déclaré Christine Shearer, directrice du programme Global Energy Monitor. Au Portugal, la production de charbon a chuté de 95% au premier semestre 2020, a déclaré Ember.

 

La semaine dernière, le grand service public EDP a reporté la fermeture de ses usines ibériques à 2021, après avoir noté leur valeur l’année dernière. Les Pays-Bas, l’Autriche et la France ont tous enregistré des réductions de plus de 50%. La Suède et l’Autriche ont fermé leurs dernières usines en mars. En Allemagne, la production de charbon a chuté de 39%, la plaçant pour la première fois sous la Pologne, qui produit désormais autant d’électricité à partir du charbon que les 25 autres pays de l’UE réunis.