Danemark – Vendredi 22/05/2020 – energiesdelamer.eu. Le Danemark va de l’avant avec des plans pour 4GW de capacité éolienne sur les «îles énergétiques» offshore dont l’électricité produite pourrait être utilisée en hydrogène verte.

Le Danemark a confirmé son intention de construire deux «îles énergétiques» équipées d’éoliennes qui ajouteraient 4 GW à sa capacité d’énergie renouvelable d’ici 2030.

Les îles – une structure artificielle dans la mer du Nord et l’île naturelle de Bornholm dans la Baltique – représenteraient un changement de «paradigme» par rapport aux parcs éoliens individuels, a déclaré le ministère de l’Énergie du pays.

 

Le site de la mer du Nord aura le potentiel de croître pour implanter 10 GW de capacité éolienne en mer, tandis que l’électricité produite sur les îles pourrait être utilisée pour produire de l’hydrogène vert pour alimenter l’industrie lourde ou le transport, a déclaré le gouvernement en ajoutant des détails aux plans élaborés pour la première fois fin de l’année dernière 2019.

 

Le plan du gouvernement danois – qui fait partie d’une initiative climatique plus large – fait écho aux propositions déposées par le géant éolien offshore Orsted en 2019. Le groupe danois a dévoilé des plans pour un pôle éolien offshore 5 GW reliant le Danemark, la Pologne, la Suède et l’Allemagne, soutenant la production à grande échelle de l’hydrogène vert et la création de ce qu’il a appelé «la première île énergétique du monde» à Bornholm.

L’initiative des îles énergétiques doit encore être approuvée par le Parlement danois. Les développements pourraient être liés aux réseaux électriques voisins pour faciliter l’exportation d’énergie verte.

Le Danemark – historiquement pionnier dans le secteur de l’éolien – a adopté une législation l’engageant à réduire de 70% ses émissions d’ici 2030.

Son prochain grand projet éolien offshore à attribuer sera le Thor jusqu’à 1 GW, le premier des trois développements majeurs prévus avant 2030. Le pays avait 1,7 GW installé au large d’ici la fin de 2019.