France – Vedredi 08/05/2020 – energiesdelamer.eu. MOJO Maritime France SAS, filiale française de James Fisher Marine Services (JFMS), a remporté un contrat pour enquêter sur des cibles potentielles de munitions non explosées (UXO)* le long du parcours de câbles d’exportation reliant le parc éolien offshore de Saint-Nazaire au réseau électrique français.

 

 

 

MOJO Maritime, grâce à l’utilisation de ROV et / ou de plongeurs, enquêtera et identifiera la nature des cibles potentielles UXO le long du parcours du câble sous-marin de 33 kilomètres identifiées et modélisées à partir d’une campagne géophysique.

La durée du contrat est de douze mois avec une prolongation possible de six mois.

Le contrat a été attribué à MOJO Maritime par RTE Réseau de Transport d’Electricité dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres.

Le parc éolien offshore de 480 MW de Saint-Nazaire comprendra 80 éoliennes Haliade 150-6MW installées entre 12 et 20 kms au large des côtes de la presqu’île de Guérande dans l’ouest de la France. Elles sont assemblées à l’usine de General Electric à Montoir de Bretagne. La mise en service du parc éolien est prévue pour 2022.

RTE a confié à Prysmian un contrat de fabrication et de livraison du câble d’exportation pour le parc éolien de Saint-Nazaire ainsi que pour deux parcs éoliens supplémentaires au large de la France: Fécamp et Calvados.

EDF Renewables et Enbridge du Canada développent le projet par l’intermédiaire de la société Eolien Maritime France (EMF).

Comme indiqué plus tôt cette semaine, Enbridge a accepté de vendre 49% de sa participation de 50% dans EMF à l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (Investissements du RPC).

 

 

Points de repère

 

 

© Illustration extraite d’un PPT de Daniel Hubé – BRGM – Mission du centenaire 14-18

 

Mojo Maritime est implantée en France à Cherbourg et à Saint Nazaire.

 

08/05/2020 – 

 

07/08/019 – Dossier de raccordement du Parc éolien en mer de RTE et budget d’investissement de RTE pour projet de raccordement électrique du parc éolien en mer de Saint Nazaire d’EDF Renouvelables, situé dans le département de Loire-Atlantique (Pays de LaLoire), a été fixé par la CRE le 24 juillet 2019 comme l’explique l’article d’énergiesdelamer.eu du 06/08/2019.

 

01/10/2014 – FUGRO EMU commissioned SOACSY to perform a SEACHIRP survey on the Saint-Nazaire EMF wind farm sites in Loire Atlantique (France).

EMF is a consortium led by EDF Energies Nouvelles (the specialized subsidiary of the French state-controlled power company) and including DONG Energy. The objective of the survey was to provide a detailed understanding of the seabed shallow geology in order to find the best inter array cable route corridors.

The project characteristics were:

– 222 line km / 129 lines
– On the RV Discovery (25 m – 24 Hour Multi-Purpose Research Vessel)
– Water’s depth 20 m to 40 m
– Geology: large areas of cobbles and dolomitised limestone outcrops.

Previous campaigns carried out on site, using the following equipment: seismic reflection mono-trace –source Boomer, Seismic reflection mono-trace – source Sparker,  Sub bottom profiler CHIRP 3.5 kHz and 10 kHz, provided limited results.

The SEACHIRP measurements were conducted between 17 and 22 September 2014. The equipment worked well, the collected data quality was fit for purpose and no HSE incident occured.

 

UXO

* Les déchets de guerre sont des munitions larguées ou tirées qui n’ont pas explosé à l’impact ou au moment voulu par leur horlogerie interne. Le problème est que les engins de guerre dormant depuis 100 ans peuvent se réveiller n’importe quand sous l’effet d’une agression externe, mécanique ou climatique.
Pendant les deux guerres mondiales, il est estimé qu’entre 10 et 20% des bombes et obus n’ont pas fonctionné. Ces UXO (Unexploded Ordnance) ou «Duds» (ratés) ont en temps de guerre épargné des vies. Mais après la guerre, ils tuent encore, ils aggravent insidieusement les pollutions environnementales et provoquent des perturbations sociales. Les autres découvertes de déchets de guerre proviennent de dépôts, dissimulation ou abandon de munitions par les armées pendant les débâcles et après la cessation des hostilités extrait d’un rapport de Robin des Bois.

https://robindesbois.org/inventaire-des-dechets-de-guerre-regions-atlantique-manche/

 

Consultez les articles parus dans energiesdelamer.eu sur RTE dans le Business Directory