France – Jeudi 07/05/2020 – energiesdelamer.eu. RTE a publié un communiqué de presse pour avertir, comme de coutume, qu’à partir du 15 mai, il allait procéder à la phase d’études en mer. Cette annonce, dans un cadre d’une controverse qui a débouché sur l’opposition totale du comité des pêches départemental en attendant les résultats des études scientifiques qui doivent être remises à l’organisation professionnelle ainsi que l’avait confirmé son président Alain Coudray à energiesdelamer.eu.

 

Cette communication de la part de RTE, succède à celle faite la veille par l’armateur néerlandais Van Oord à propos du transport et de la mise en place des fondations.

A partir du 18 mai, cette phase d’étude se déroulera à Erquy, port de maintenance et lieu où se rejoignent les câbles sous-marins et souterrains terrestres.

 

« Cette campagne d’études va permettre de préparer le chantier de raccordement au réseau électrique du parc éolien en baie de Saint Brieuc. En raccordant le premier parc éolien en mer en Bretagne, RTE accompagne la transition énergétique et le développement des énergies renouvelables.

Les études prendront la forme de mesures et de sondages (carottages) dans le sol. Elles sont complémentaires et de même nature que celles qui avaient déjà été réalisées en 2013.

En mer, 4 bateaux assureront les études sur 33 km, le long du tracé de la future liaison sous-marine. Pour permettre une cohabitation avec l’activité de pêche, 14 zones distinctes ont été identifiées. Les études seront réalisées sur 3 d’entre-elles maximum en même temps. Les études démarreront le 15 mai et se termineront fin septembre, au plus tard.

A terre, les études auront lieu à Erquy, sur la plage de Caroual et sur le parking véhicules légers situé à proximité immédiate. Cette zone constitue le site « d’atterrage », lieu où les câbles sous-marins arrivent à terre pour être raccordés aux câbles souterrains terrestres (dans un coffre maçonné souterrain qui sera situé sous le parking). La plage et le parking resteront accessibles durant toute la durée des études. Les études démarreront le 18 mai et se termineront d’ici début octobre au plus tard. Elles seront suspendues, pendant la saison estivale, du 15 juin au 30 septembre.

Ces études permettront de préciser le tracé avant le démarrage des travaux. Elles visent également à garantir la sécurité des intervenants durant les travaux (risque pyrotechnique notamment).

Extrait dossier raccordt RTE 05 07 016 EDM 07 08 019

 

 

Information extraite du dossier de raccordement de RTE du 05/07/2016 publié par energiesdelamer.eu le 07/08/2019 

 

 

 

 

 

 

RTE, entreprise de service public, a été chargée par l’Etat de réaliser le raccordement des parcs éoliens en mer, dont celui de St Brieuc. Les éoliennes seront raccordées au réseau électrique par une double liaison sous-marine (33km) puis souterraine (16km), à 225 000 Volts.

Celle-ci traversera les communes d’Erquy et de Saint-Alban, pour arriver jusqu’au poste électrique de la Doberie à Hénansal, où elle sera raccordée au réseau existant.

Les travaux de raccordement doivent démarrer à l’automne 2020. La mise en service du parc est, quant à elle, prévue pour 2023.

RTE précise, «entreprise de service public, notre mission fondamentale est d’assurer à tous nos clients l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. Déjà largement engagé dans la création du réseau de la transition énergétique, RTE a été chargé par l’État de réaliser le raccordement des parcs éoliens offshore français, dont celui de Saint-Brieuc. Un choix qui assure l’optimisation du réseau électrique en France et, au-delà, en Europe ».

 

Points de repère

 

26/04/2020 –  Ailes Marines / Comité des pêches 22, un dialogue qui pêche ! Entretien avec Alain Coudray président du Comité départemental des pêches des Côtes d’Armor.  Pourquoi un tel blocage aujourd’hui à propos des études UXO, géophysiques et géotechniques

 

28/06/2017 – Les travaux de carottages et les tests de pénétration à l’emplacement des 62 éoliennes et sur la route du câble qui seront installés dans la Baie de Saint-Brieuc ont débuté. Trois navires Fugro, le Gargano, le Glomar Vantage et le Fugro Synergy – sont déployés dans la baie de Saint-Brieuc. Ils réalisent des carottages et des tests de pénétration à l’emplacement des 62 éoliennes et de la sous-station électrique.

Depuis l’obtention des autorisations administratives délivrées par le Préfet des Côtes-d’Armor le 18 avril 2017, le projet est en effet entré en phase de pré-construction. Une campagne « UXO », visant à détecter d’éventuelles munitions non explosées dans le périmètre du futur parc éolien en mer, avait été menée fin avril et courant mai 2017. Au regard de ses conclusions favorables, le groupe Fugro, missionné par Ailes Marines, vient de lancer une campagne géotechnique complète.

En complément des études réalisées en 2012, cette campagne » vise à définir avec exactitude la composition du sol et du sous-sol marin de chaque élément du parc éolien et à vérifier certaines propriétés déterminantes pour l’installation des machines (élasticité, perméabilité, résistance à la compression, au cisaillement, etc.). Des données essentielles pour affiner le dimensionnement des fondations des éoliennes et poursuivre l’évaluation technique liée à l’enfouissement (« ensouillabilité ») des câbles sous-marins ».  

 

01/10/2012. Eolien offshore : IBERDROLA et EOLE-RES ont débuté deux campagnes d’études dans la Baie de Saint-Brieuc

 

06/04/2020 – ITV exclusive de Delphine Robineau, responsable Offshore chez RES. Partenaire historique d’Iberdrola dans le développement du parc éolien en mer « Ailes Marines » au large de Saint-Brieuc, RES a cédé ses parts de capital à Iberdrola le 10 mars dernier. 

 

©Photo Ailes Marines 2017