Pays-Bas – Mardi 21/04/2020 – energiesdelamer.eu. Neptune Energy, l’opérateur de la plate forme Q13a, a annoncé l’arrivée de Gasunie pour développer le pilote PosHYdon, qui souhaite intégrer trois systèmes énergétiques en mer du Nord néerlandaise : l’éolien offshore, le gaz offshore et l’hydrogène offshore.

 

Gasunie, qui gère et entretient des infrastructures de transport et de stockage de gaz à grande échelle aux Pays-Bas et dans le nord de l’Allemagne, est la dernière entreprise à rejoindre le consortium PosHYdon après NOGAT B.V.et Noordgastransport B.V., tous deux propriétaires de grands pipelines de transport de gaz en mer du Nord.

 

 

Gasunie accèlère ainsi son développement pour de nouvelles solutions de production offshore d’hydrogène en rejoignant PosHYdon.

Le pilote PosHYdon est une initiative de Nexstep, l’association néerlandaise pour le déclassement et la réutilisation, et TNO, l’organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée, en collaboration avec l’industrie.

 

Les autres sociétés impliquées dans le projet comprennent Neptune Energy, TAQA, EBN B.V., NAM, NOGAT B.V., et Noordgastransport B.V.

Le projet pilote PosHYdon comprendra l’installation d’une usine de production d’hydrogène sur la plate-forme Q13a exploitée par Neptune Energy.

 

L’électricité générée par les éoliennes offshore sera utilisée pour alimenter la centrale à hydrogène de la plate-forme Q13a, convertissant l’eau de mer en eau déminéralisée, puis en hydrogène par électrolyse. L’objectif du projet pilote est d’acquérir de l’expérience dans l’intégration de systèmes énergétiques opérationnels en mer et la production d’hydrogène dans un environnement offshore, a déclaré Neptune Energy.

 

«Gasunie travaille pour accélérer la transition énergétique, y compris plusieurs pilotes d’hydrogène à terre, et possède les connaissances et l’expérience nécessaires en matière d’électrolyse en interne», a déclaré Lex de Groot, directeur général de Neptune Energy aux Pays-Bas.

«Maintenant, ces deux mondes onshore et offshore sont littéralement connectés en termes d’infrastructure. Les pipelines et les infrastructures en mer de NOGAT et de Noordgastransport sont déjà adaptés à l’hydrogène et c’est une bonne nouvelle car la production offshore continuera d’être cruciale pour répondre à la demande énergétique néerlandaise. »

Lex de Groot, directeur général de Neptune Energy aux Pays-Bas, a déclaré: les Pays-Bas occupent une position particulière en raison de son vaste réseau d’infrastructures gazières et de l’abondance du vent dans la mer du Nord néerlandaise.

«L’énergie éolienne peut être utilisée pour générer de l’hydrogène, puis être transportée à terre avec du gaz naturel via les grands pipelines existants de NOGAT et de Noordgastransport pour les clients de l’industrie, du secteur des transports et pour les foyers néerlandais. PosHYdon est essentiel pour accélérer cela ».

Le Q13a est la première plate-forme pétrolière entièrement électrique de la mer du Nord néerlandaise, située à environ 13 kilomètres au large de Scheveningen.

 

 

Han Fennema, PDG de N.V. Nederlandse Gasunie, a déclaré: «Les Pays-Bas sont bien placés pour diriger la transition vers une économie de l’hydrogène. Nous avons la mer du Nord pour la production éolienne et gazière, les ports comme pôles logistiques, les clusters industriels qui souhaitent passer aux molécules vertes et une excellente infrastructure de transport et de stockage. »

 

 

Points de repère

 

28/02/2020 – Shell Nederland, Gasunie et l’opérateur portuaire Groningen Seaports ont formé une coentreprise pour développer un projet d’hydrogène renouvelable, nommé NortH2, dans le nord des Pays-Bas.

 

Chiffres et dates clés pour la plate-forme Q13

 

Installation: 2013

Maximum POB: 14 (normally unmanned)

Water depth: 20.0 m

Location: Distance from Den Helder: 94.6 km (51.1 NM), Distance from the Scheveningen shore: 13.4 km (7.2 NM)

  • electricity from the mainland via a cable using an existing pipe of an old factory (no co2 emission)
  • platform is anchored by suction anchors (no driving needed due to the water depth of 19 meters)
  • the produced oil goes to the existing P15 platform from TAQA via a pipeline, so no need to transport the oil via tankers
  • the platform is not yellow as all other platforms, but greyish like the ‘Dutch skies’, to make it blend in its surroundings
  • the platform is positioned in such a way that it is barely visible from shore.

History
1962 – Discovery of the Amstelveld
1990 – First test drillings in the ’90s
2008 – EBN B.V. takes part in the activities
2010 – GDF SUEZ E&P Nederland B.V. acquires the rights
2011 – Successful test drilling
2013 – Installation of the platform
2014 – Start of oil production