Allemagne – Lundi 06/04/2020 – energiesdelamer.eu. La société d’énergie allemande innogy SE a pris une décision finale d’investissement (FID) sur le projet de parc éolien offshore de Kaskasi de 342 MW dans la mer du Nord allemande.

 

 

 

En préparation de la construction, des contrats pour tous les principaux composants ont été signés, a déclaré l’innogy.

 

Les éoliennes

 

Située à 35 kilomètres au nord de l’île d’Heligoland, Kaskasi comprendra 38 éoliennes offshore Siemens Gamesa SG 8.0-167 DD Flex. Chaque turbine aura une capacité de près de 9 MW, un diamètre de rotor de 167 mètres et une hauteur totale de 191 mètres. Le 3 avril, Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) a annoncé avoir reçu la commande ferme d’Innogy SE pour la fourniture des éoliennes offshore pour Kaskasi dont la puissance totale est de 342 MW. Un contrat de service et de maintenance de deux ans est également inclus dans la commande.

 

Une nouvelle méthode pour l’installation des fondations  

 

Les éoliennes, ainsi que la sous-station, seront installées sur des fondations monopilaires construites par Bladt Industries A / S. soit 39 monopiles, 38 pièces de transition et une pièce de transition spécialement conçues pour la sous-station offshore. Bladt Industries a également proposé des conseils et contribué à l’optimisation de la conception et tout au long du processus de construction final afin d’assurer les meilleurs résultats.

 

Seaway 7 commencera l’installation des fondations en utilisant une nouvelle méthode d’installation au troisième trimestre de 2021 dans des profondeurs d’eau modérées de 18 à 25 mètres.  

 

Le martelage des pieux est remplacé par l’«enfonçage de pieux vibrés» qui est une alternative efficace à la méthode conventionnelle de martelage des monopiles dans les fonds marins, selon l’innogy.   Un projet de recherche mené par innogy a montré que cette méthode d’installation améliorée pouvait réduire les temps d’installation et les émissions sonores pendant la construction.

Kaskasi sera le premier parc éolien au monde à utiliser la technique de vibro driving technique / vibro-conduite pour installer toutes les fondations monopiles afin de cibler la pénétration du sous-sol. En préparation des travaux de construction offshore, des analyses sismiques approfondies ont déjà été effectuées, selon le développeur.   

 

 

Sous-station offshore et câblage  

 

Bladt Industries A / S construira, livrera et mettra également en service le poste de transformation offshore. À partir de la sous-station, l’opérateur du réseau transportera l’énergie via la plate-forme de conversion HelWin2 existante jusqu’à la côte. Les éoliennes seront connectées à la sous-station de Kaskasi via des câbles sous-marins en aluminium de 33 kV de différentes sections.

 

L’installation d’environ 50 kilomètres de câbles sera effectuée par Seaway 7. Les câbles seront fabriqués par la société néerlandaise Twentsche Kabel Fabriek (TKF).   

 

 

L’entrée en service est prévue à l’été 2022

 

La date définitive sera fixée en coordination avec TenneT. Le parc éolien offshore de Kaskasi doit être connecté au même cluster de connexion au réseau que le parc éolien Nordsee Ost à proximité d’Innogy. La plateforme de conversion HelWin2 (Siemens) nécessaire à la connexion au réseau est déjà opérationnelle depuis plusieurs années. Des synergies avec le parc éolien Nordsee Ost seront utilisées en ce qui concerne les opérations et les travaux de maintenance a déclaré innogy. Par exemple, le parc éolien de Kaskasi sera exploité à partir de la station de service et d’exploitation existante sur l’Ile de Heligoland.

 

Le montant du contrat pour les éoliennes et les fondations, le poste de transformation offshore et le câblage du parc éolien est de l’ordre de €500 millions.

 

Points de repère

 

Siemens a remis la plateforme offshore HelWin2 à TenneT en juin 2015.

HelWin2 est l’une des cinq connexions au réseau de la mer du Nord pour lesquelles Siemens a été contracté par l’opérateur de réseau germano-néerlandais TenneT. Ces liens ont une transmission totale capacité de plus de 3,8 gigawatts. La technologie de transmission à courant continu haute tension (HVDC) est utiliséepour assurer un transfert efficace de l’énergie électrique vers la terre: le courant alternatif qui est produit est convertie en courant continu sur la plate-forme HVDC.

La technologie HVDC, permet des pertes de transmission sont inférieures à 4%.

 

Spécifications techniques:• Capacité: 690 mégawatts – assez pour approvisionner près de 900 000 ménages• Tension: entrée: 155 kilovolts (AC / courant alternatif)Liaison HVDC: +/- 320 kilovolts (DC / courant continu)puissance: 400 kilovolts (AC / courant alternatif) à terre