Etats-Unis – Vendredi 27/03/2020 – energiesdelamer.eu. Le réseau « US Business Network for Offshore Wind » pour l’éolien offshore présente des opportunités de relance économique dans son dernier rapport et ses perspectives sur le marché éolien offshore 2020 aux États-Unis.

 

Alors que l’industrie éolienne offshore des États-Unis prend des précautions pour faire avancer les affaires au milieu de l’épidémie de coronavirus, son rapport annuel sur le marché décrit comment la Maison Blanche peut agir maintenant pour revendiquer la part des États-Unis d’un marché mondial émergent estimé à $1 000 milliards d’ici 2040 pour aider à la reprise économique .

Comme l’ont mentionné les clusters français et européens pour les industries françaises et européennes, Liz Burdock, PDG du cluster Business Network for Offshore Wind, estime que «La santé et la sécurité des travailleurs de l’industrie éolienne sont primordiales. Mais, nous sommes préoccupés par les difficultés économiques qu’un arrêt et une récession à long terme imposeraient aux fournisseurs américains secondaires et tertiaires », a-t-elle déclaré à l’occasion de la publication du rapport 2020 U.S.Offshore Wind Market Report & Insights le 19 mars dernier. 

 

«L’énergie éolienne offshore est actuellement une opportunité commerciale sans précédent. L’investissement dans ces projets d’infrastructure vitaux peut garantir que le pipeline en faveur des fournisseurs type petites entreprises reste ouvert. »

« Si le gouvernement fédéral veut stimuler l’économie, il n’a pas à chercher plus loin » a ajouté Liz Burdock. «Le Congrès devrait agir aujourd’hui pour consacrer les ressources nécessaires à l’examen des plans de construction et d’exploitation (COP), comme demandé dans le budget 2021 de l’Administration. Les petites entreprises américaines auront besoin de travail immédiatement après le confinement du coronavirus, et l’année prochaine pourrait être trop tard pour les garder solvables. »

 

Le Business Network publie chaque année ce rapport pour ses membres sur l’état du marché américain. Il comprend des achats de capacités par État, des augmentations des objectifs gouvernementaux, des échéanciers des projets et les derniers développements de l’industrie.

 

 
Parmi les éléments mentionné dans le rapport réservé aux abonnés :

 

Les prix de l’électricité sont en baisse constante dans l’industrie éolienne offshore américaine, comme en Européen. Par exemple, les développements Empire Wind et Sunrise Wind au large de New York avaient un prix global moyen de 83,36 $ par mégawatt-heure lors de leur attribution en 2019, avec un coût OREC moyen prévu de 25,14 $. Ces prix étaient de 40% inférieurs à ceux projetés en 2018.

Près de 10 GW de capacité éolienne offshore sont en phase de développement et devraient entrer en service aux États-Unis d’ici 2028.

94 contrats ont déjà été accordés ces dernières années dans l’industrie offshore américaine. Ils sont énumérés dans le rapport, ainsi que les prévisions de plus de 60 navires océaniques qui seront bientôt nécessaires pour le transfert d’équipage et les opérations de service.

 

L’énergie éolienne en mer s’orientera vers les eaux fédérales cette année, avec le projet pilote de 12 MW Coastal Virginia Offshore Wind de Dominion Energy, qui fournira de l’expérience à la chaîne d’approvisionnement locale et renforcera la compréhension et la coopération intergouvernementales. 

Les opérateurs de réseau doivent résoudre les goulets d’étranglement de la transmission électrique terrestre – comme avec les lignes à haute tension partagées en accès libre et les interconnexions du réseau – sinon les États-Unis pourraient perdre des milliards de dollars supplémentaires d’investissement par la chaîne d’approvisionnement offshore s’ils ne sont pas en mesure de construire de nouvelles capacités au-delà de 10 GW.

 

Un modèle commercial différent émerge.

 

Dominion Energy n’utilise pas le modèle européen d’un développeur tiers, mais un modèle américain d’un service public américain expérimenté possédant une vaste expérience en matière de réglementation, poursuivant maintenant un projet massif au large de la Virginie.

 

 

Points de repère

 

27/03/2020 – Tom Kiernan, le président de l’American Wind Energy Association – AWEA, (U.S. Wind Energy Industry) regrette que le Congrès, qui a pris des mesures sans précédent pour protéger la santé et la sécurité des Américains et renforcer l’économie face la crise du COVID-19, n’ait pas pris des mesures pour les énergies renouvelables aux Etats-Unis.

18/03/2020 –

10/05/2019 – Ørsted et WindServe Marine (opérateur de support d’éolien offshore) basé à New York, Boston and Rhode Island, se sont associés pour construire deux nouveaux navires de transbordement d’équipages (CTV) destinés au marché éolien naissant de la Jones Act. Ørsted a des droits exclusifs avec Dominion Energy pour discuter du développement potentiel d’une capacité éolienne en mer pouvant aller jusqu’à 2 GW.

17/07/2017 – The Bridge, un rendez-vous,  principalement consacré au potentiel du marché américain de l’éolien en mer, avec la présence de Liz BURDOCK, Directrice Générale du Cluster US Business Network for Offshore Wind a été organisé par le conseil région des Pays de La Loire.

 

 

Carte : Source Irena 2019 – page 43