Brésil – Belgique – Mardi 03/02/2020 – energiesdelamer.eu. Tractebel, filiale d’Engie, développera la conception de base de trois panneaux photovoltaïques flottants d’une capacité de 30 MW dans le cadre du projet hydroélectrique de 52,2 MW de Batalha, qui appartient à la société d’électricité brésilienne Eletrobras Furnas.  

 

 

Les centrales photovoltaïques de Batalha (UFV) I, II et III comporteront 90 900 panneaux solaires, a déclaré Tractebel.

Des modules flottants sur des réservoirs hydroélectriques inutilisés sont un moyen «intelligent» de réduire les émissions de carbone, souligne Fabiane Ferrao, directrice de l’unité des énergies renouvelables de Tractebel.

 

L’énergie produite sera suffisante pour répondre aux besoins énergétiques mensuels de près de 30 000 foyers. Selon Maria Guilhermina Drummond, surintendante de la ligne de produits énergétiques Tractebel en Amérique latine, les avantages d’une centrale solaire photovoltaïque flottante sont nombreux. «Ce type d’installation offre un gain d’efficacité dans la capture de l’énergie solaire, car, proches de l’eau, les modules restent plus propres et plus froids, facteur essentiel pour des performances supérieures», explique-t-elle.

 

Le Brésil a développé une autre centrale solaire flottante de 1,01 MWc au barrage de Sobradinho, inaugurée à l’été 2019 qui doit produire 1,7 MWh par an, et une centrale flottante de 175 MW sur le fleuve Sao Francisco à Sobradinho, dans l’État de Bahia.

L’électricité produite sera achetée dans le cadre d’un PPA (power purchase agreement) par la société brésilienne spécialisée dans l’énergie hydraulique CHESF (Companhia Hidrelétrica do São Francisco), qui gère actuellement douze centrales hydroélectriques représentant une capacité totale de 10 GW.

 

 

Il y a presque 4 ans jour pour jour, le gouvernement brésilien avait actionné le commutateur du premier système d’énergie solaire flottante à Balbina HPP, marquant le début du projet de recherche et développement visant jusqu’à 10 MW. L’objectif du projet était d’évaluer la performance des panneaux solaires flottants installés dans le lac des centrales hydroélectriques dans des zones aux régimes climatiques différents. En effet, l’énergie générée par les panneaux peut compléter les centrales hydroélectriques, en profitant de la structure de transmission déjà installée. Le projet brésilien comprend deux installations photovoltaïques flottantes à Balbina et Sobradinho HPP. L’investissement pour les deux installations avait été estimé à 100 millions de reals brésiliens (27 millions de dollars US). Le projet sera exécuté par les services publics brésiliens Eletronorte et CHESF.  Sunlution et WEG, ainsi que plusieurs fondations et universités y participeront également. Il existe à ce jour plusieurs centrales solaires flottantes. Parmi les projets les plus importants figure une installation de 13,7 MW dans le réservoir du barrage de Yamakura dans la préfecture de Chiba au Japon, construite par Kyocera TCL Solar LLC.

 

Sunlution et WEG, ainsi que plusieurs fondations et universités y participeront également. 

 

Il existe à ce jour plusieurs centrales solaires flottantes. Parmi les projets les plus importants figure une installation de 13,7 MW dans le réservoir du barrage de Yamakura dans la préfecture de Chiba au Japon, construite par Kyocera TCL Solar LLC.