France – Mardi 03/03/2020 – energiesdelamer.eu. « CFD simulation with anisotropic mesh adaptation : application to floating offshore wind turbines » est le titre et le thème de la thèse qui sera soutenue le 5 mars 2020* par Louis Douteau en vue de l’obtention du diplôme de Doctorat dans la spécialité : Mécanique des milieux fluides dans le cadre de l’École Doctorale  SPI « Sciences Pour l’Ingénieur (ED 602). 

 

Le calcul des performances et des efforts appliqués sur une éolienne offshore est actuellement réalisé à l’aide d’outils basés sur des approches quasi-statiques. Ces approches sont intéressantes pour leur vitesse de calcul, elles sont cependant perfectibles suivant la méthode de mise en œuvre et suivant les cas de chargement étudiés.

Une approche alternative consiste à utiliser la modélisation computational fluid dynamics (CFD) / mécanique des fluides numérique (MFN). Cette thèse intitulée « CFD simulation with anisotropic mesh adaptation : application to floating offshore wind turbines » s’intéresse à des méthodes d’une haute précision, ayant le potentiel de fournir des écoulements et efforts précis.

La plateforme logicielle hautement parallélisée ICI-tech est utilisée dans cette thèse. Elle se base sur une réalisation des équations de Navier-Stokes dans une approche mutli-échelle, effectuée à l’aide d’éléments finis stabilisés.

La représentation des phases dans le domaine de calcul est réalisée grâce à une méthode frontières immergées. Des implémentations ont été réalisées dans ICI-tech afin de pouvoir simuler des éoliennes flottantes. L’interaction fluide-structure et un bassin de houle numérique ont notamment été considérés.

Un processus de vérification et validation s’est intéressé au comportement du solveur dans des conditions reproduisant celles impactant des éoliennes flottantes. Le niveau de précision atteint par les écoulements à haut Reynolds et la propagation de champs de houle s’est avéré être décevant. L’influence du maillage anisotrope (propriété d’être dépendant de la direction) sur les résultats obtenus a été quantifiée. Plusieurs pistes visant à améliorer la précision des simulations ont été introduites.

 

Luisa ROCHA DA SILVA Chargé de recherche HDR École Centrale de Nantes, Directrice de thèse.

Pour en savoir plus consulter l’Agenda du site de presse energiesdelamer.eu.

 

Cette thèse entre dans le cadre du projet WEAMEC EOS, Institut de Calcul Intensif/Centrale Nantes : Simulation numérique d’Eoliennes flottantes OffShore.

 

 

 

A noter

ICITech – 2nd International Conference on Innovative and Creative Information Technology, is organized by Satya Wacana Christian University will be held on 24-25 September 2020, Salatiga, Indonesia

ICITech 2020 est dédiée à l’avancement de l’intelligence artificielle en tant que moteur de l’industrie 4.0. L’ICITech 2020 rassemble une communauté internationale de chercheurs et de praticiens dans le domaine de l’intelligence artificielle, de la Smart Factory, des systèmes cyber physiques, de l’Internet des objets et des domaines connexes