France – Lundi 10/02/2020 – energiesdelamer.eu. « Ils/Elles bougent ». Le Carnot « MERs » s’organisera autour de l’Ifremer et de l’ECN, et regroupera des laboratoires de l’Université de Bretagne Occidentale – UBO, de l’Université de Bretagne Sud, du CNRS et de l’Université de Nantes.

 

Directeur du département Ressources physiques et Ecosystèmes de fond de Mer – Institut Carnot Ifremer Edrome, depuis le 12 octobre 2015, Jean-Marc Daniel, expert en géosciences, a pour mission de mettre en oeuvre la stratégie scientifique de ce département labellisé Institut Carnot Ifremer Edrome.

Ce département mobilise les compétences de plus 250 experts scientifiques en géosciences, biologie, chimie et technologie pour une meilleure connaissance pluridisciplinaire de l’océan afin de répondre aux enjeux des grands fonds océaniques et de contribuer au développement durable des énergies marines renouvelables.

L’Ifremer bénéfice d’une expertise scientifique étendue dans le domaine des ressources minérales et énergétiques. Ses travaux de recherche se structurent autour d’une approche systémique appliquée au contexte économique, géopolitique et juridique, qui inclut la compréhension des mécanismes de formation des ressources et des services écosystémiques associés, ainsi que l’analyse des risques naturels et environnementaux. Ces technologies s’appuient sur le développement de technologies d’exploration pluri-échelles et d’observation fond de mer. Un fort partenariat est établi avec des équipes universitaires, des instituts de recherche et des organismes français et étrangers ainsi que des acteurs industriels.

 

Jean-Marc Daniel est docteur en géologie, il a soutenu sa thèse en 1995 à l’Université Pierre et Marie Curie en Sciences de la Terre.  Menés au laboratoire de géologie de l’École normale Supérieure, ses travaux de thèse ont permis de décrire et de modéliser numériquement les processus d’ouverture de la mer Tyrrhénienne en Méditerranée. 

Il rejoint en 1995 l’Institut français du pétrole, devenu IFP Energies Nouvelles (IFPEN) en 2010, et participe alors à des travaux de recherche concernant la caractérisation géologique et la modélisation des réseaux de fractures naturelles. Depuis, il a construit son expertise scientifique autour de la géologie structurale et de la modélisation mécanique des structures géologiques.

Ces travaux l’ont également amené à participer au développement du logiciel industriel FracaFlow, qui permet la simulation des écoulements dans les réseaux de fractures. Ces travaux lui ont permis de contribuer au dépôt de 4 brevets.

Depuis 1998, il a été responsable de six projets pluriannuels et multidisciplinaires concernant les processus hydromécaniques mis en jeu lors de l’évolution des réseaux de failles et de fractures. Pour la plupart, ces projets ont rassemblé des partenaires académiques (EdF/Lamsid, TNO, CSIRO, Cambridge…) et industriels (Total, Shell, Petrobras …).

Nommé chef du département de géologie structurale à l’IFPEN en 2002, il a pendant 11 ans été responsable de l’animation scientifique et de l’évolution des compétences de ce département jusqu’en 2013.

Pendant cette période, il a également contribué aux enseignements délivrés par IFP School et IFP training. Depuis 2013, il était directeur expert et adjoint de la direction Géoscience d’IFPEN.

Jean-Marc Daniel est également membre du Research Committee de l’American Association of Petroleum Geologists. Il a co-encadré une dizaine thèses et a co-écrit plus d’une quarantaine d’articles scientifiques.

 

 

Points de repère

07/02/2020 – C’est une première ce projet d’Institut Carnot MERs (Marine Engineering Research for sustainable, safe and smart seas) qui a été retenu par l’Agence Nationale de la Recherche – ANR, pour faire partie des 37 lauréats qui seront labélisés Carnot pour 4 ans. Le Carnot MERs est le seul Carnot dédié à l’Océan.