France – Mardi 06/08/2019 – energiesdelamer.eu. La CRE a approuvé le programme d’investissements de RTE mis à jour à mi-année. Les dépenses d’investissements approuvées pour l’année 2019 s’élèvent à 1 550,4 M€. Un budget en baisse notamment à cause due aux décalages du raccordement du parc éolien en mer de Saint-Nazaire et du projet RINGO.

 

 

OBSERVATIONS DE LA CRE SUR L’ETAT D’EXECUTION DU PROGRAMME D’INVESTISSEMENTS 2019

Les dépenses d’investissements approuvées pour l’année 2019 par la CRE, dans sa délibération du 20 décembre 2018, s’élèvent à 1 641,6 M€. RTE a présenté à la CRE l’exécution à mi année de ce programme, qui fait apparaître une baisse du budget de 91,2 M€ détaillée au sein du tableau ci-dessus.

Les dépenses d’investissements approuvées pour l’année 2019 par la CRE, dans sa délibération du 20 décembre 2018, s’élèvent à 1 641,6 M€. RTE a présenté à la CRE l’exécution à mi année de ce programme, qui fait apparaître une baisse du budget de 91,2 M€ détaillée au sein du tableau ci-dessous.

 

Cette baisse résulte principalement des variations des dépenses consacrées au sein des catégories « Réseaux Régionaux – Développement », « Réseaux Régionaux – Renouvellement », « Grand Transport et Interconnexion – Développement » et «Grand Transport et Interconnexion – Renouvellement » : notamment

 

La baisse des dépenses de développement du « Grand Transport et [des] Interconnexion[s] » (- 9,4 M€) s’explique notamment par la temporisation des études prévues concernant le raccordement du projet Gridlink (- 11,5 M€), l’opposition locale au projet Sud – Aveyron entraînant le décalage du début des travaux du projet (- 4,6M€) et l’évolution de la consistance technique de l’interconnexion France – Belgique (+ 3,6M€). En outre, s’agissant de Golfe de Gascogne, à la suite d’un glissement de terrain sous-marin au niveau du Gouf de Capbreton, RTE, conjointement avec son homologue espagnol REE, conduira des analyses complémentaires sur les différents tracés possibles au niveau du Gouf afin de déterminer la solution technique la plus pertinente. 


   

La baisse du montant dédié au développement des « Réseaux Régionaux » (- 70,9 M€) est notamment due aux décalages du raccordement du parc éolien en mer de Saint-Nazaire (- 39,6 M€) et du projet RINGO (- 30,1 M€). 


 

06 08 019 RTE baisse 2018

 

 

Par rapport au programme d’investissements soumis à la CRE à la fin de l’année 2018, ces dépenses ont été révisées à la baisse de 91,2 M€, en raison principalement du décalage de projets d’investissements.

Ces variations résultent principalement des évolutions suivantes :

. décalage de certains travaux du projet Haute Durance (- 18,6 M€) et des projets de raccordements distributeurs (- 16,3 M€),

. décalage de dépenses sur des projets immobiliers (- 8,8 M€), d’une part, et le report de dépenses relatives aux hélicoptères ainsi que de moindres achats de drones (- 7,1 M€), d’autre part

Les dépenses de développement du « Grand Transport et [des] Interconnexion[s] » présentent une baisse de 6 M€ par rapport au budget initialement approuvé principalement due à un report des dépenses sur le projet Savoie-Piémont, la hausse des dépenses de renouvellement des « Réseaux Régionaux » (+ 6,2 M€) résulte des variations diffuses à la hausse comme à la baisse au sein de nombreux projets tels que la numérisation du contrôle commande et la reconstruction du poste d’Epines Fortes. 
L’écart observé par rapport au programme approuvé pour l’année 2018 résulte de la gestion normale d’un pro-gramme d’investissements et n’appelle pas d’observation de la CRE. 


 

Source : CRE