France – Vendredi 25/01/2019 – energiesdelamer.eu. Dieppe – Le Tréport : La préfète doit donner son accord définitif. Les avis favorables des trois commissions ouvrent les voies de l’autorisation. Prochaines étapes : obtention des autorisations par la préfète de Seine Maritime, mais le délai n’est pas encore connu…  « La suite du calendrier dépendra de la date d’obtention de ces autorisations, mais l’étape suivante sera celle de la préparation de la construction » précise Christophe Leblanc.

 

 

Un avis favorable a été rendu par chacune des trois commissions chargées de piloter une enquête publique sur ce vaste projet.

 

Les présidents de ces commissions ont rendu leurs rapports et conclusions à Fabienne Buccio, la préfète de Seine-Maritime, mercredi 23 janvier 2019.

Les documents seront « prochainement disponibles sur le site internet de la préfecture et dans les mairies du périmètre des enquêtes », a indiqué la Préfecture. Deux réserves émises par la commission en charge de l’enquête dédiée au parc d’éoliennes en mer resteraient encore à traiter.

 

Les consultations ont débutées en 2015

La dernière enquête publique de 2018, intervenait après trois années de consultation sur le projet, qui faisait suite au Débat Public…  Plus de « 13000 personnes ont participé à des réunions thématiques, des groupes thématiques, des ateliers mobiles ou des échanges sur les réseaux sociaux », avait indiqué en juillet dernier, Christophe Leblanc, directeur de développement du projet pour la société Éoliennes en mer Dieppe le Tréport au quotidien Tendances Ouest.

 

Les trois enquêtes publiques de 2018 se sont déroulées entre le 16 octobre au 29 novembre 2018. L’une portait sur le projet de parc d’éoliennes en mer, une autre sur le projet de raccordement électrique et enfin la troisième sur le projet de création de la base de maintenance dans le port de Dieppe.

 

Sur le projet de parc d’éoliennes en mer

 

L’enquête a été menée par une commission indépendante du porteur de projet, qui a été nommée par le tribunal administratif. Pendant la période de l’enquête, chacun a pu avoir accès à l’intégralité du dossier. Plus de 5000 pages qui rassemblent toutes les caractéristiques techniques et les études d’impact qui ont été menées en amont.

Des registres ont été mis à disposition du public dans les mairies de 26 communes concernées par l’enquête (12 en Seine-Maritime et 14 dans la Somme).

Des évolutions ont été apportées au projet « Le schéma d’implantation des éoliennes a par exemple évolué pour maximiser la cohabitation avec les activités de pêche », « l’utilisation de courant imposé en lieu et place d’anodes sacrificielles est une première en France et permet de réduire à 0 la quantité de métal reâché dans l’eau », , « le schéma d’implantation des éoliennes a évolué pour maximiser la cohabitation avec les activités de pêche », enfin, une réduction de 80% du balisage lumineux avait précisé Christophe Leblanc.

 

Toujours très attentive au bon déroulement du processus de consultation, une nouvelle consultation très technique présentée par la société Eoliennes en Mer Dieppe le Tréport (EMDT), est lancée par la DREAL depuis le 21 janvier au 4 février 2019 inclus, pour la demande de dérogation à la protection stricte des espèces protégées qui concerne – Onze espèces d’oiseaux : Guillemot de Troïl, Pingouin torda, Grand Labbe, Fou de Bassan, Fulmar, Mouette tridactyle, Goélands marin, brun et argenté, Plongeons catmarin et arctique. – Une (en l’état) espèce de mammifère terrestre : Pipistrelle de Nathusius. – Quatre espèces de mammifères marins : Marsouin commun, Grand Dauphin, Phoque gris, Phoque veau marin.

 

Arrêté inter-préfectoral du 12 septembre 2018 prescrivant l’ouverture d’une enquête publique unique relative au projet de parc éolien en mer Dieppe – Le Tréport 

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Points de repère

 

Le projet d’implantation du parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport est porté par la société Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport (EMDT), détentrice de l’autorisation d’exploiter sur le lot n° 1 délivrée suite à l’appel d’offres de l’Etat n° n°2013/S054-088441 du 16 mars 2013 sur l’éolien en mer.

 

11/09/2018 – Mouvement au cabinet de Fabienne Buccio, préfète de la Région Normandie  Fabienne Buccio, préfète de la Région Normandie