Pologne – Katowice. Lundi 3/12/2018 – La COP24 a débuté ce matin. La communauté internationale est réunie jusqu’au 14 décembre sur les règles de mise en application de l’Accord de Paris et revoir à la hausse ses ambitions en matière de lutte contre le réchauffement climatique. 

  • La journée a démarré à 10 heures avec l’ouverture du « segment de haut niveau », qui réunit les hauts responsables d’Etats. 

Une trentaine de chefs d’Etat seulement sont présents. Aucun du G20. La France est représentée par François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire et Brune Poirson, secrétaire d’Etat.

 

Samedi 12/12/2018, l’association Climate Chance,  qui réunit les acteurs non-étatiques (collectivités locales, entreprises, ONG, syndicats, communauté scientifique, représentants du monde agricole, de la jeunesse, des peuples autochtones et des femmes) fédérés autour de coalitions sectorielles, présentera le 1er Rapport annuel 2018 de l’Observatoire Mondial de l’action climatique non-étatique.

Cette première édition propose un des panoramas les plus complets sur l’évolution des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et s’attache à souligner les signaux « faibles » et les exemples permettant d’espérer une inversion des trajectoires.

Le rapport est constitué de 3 cahiers :

  • Cahier 1 L’action sectorielle
  • Cahier 2 La mobilisation territoriale
  • Cahier 3 L’implication des acteurs de la finance

Ce premier rapport de l’Observatoire Mondial de l’action climatique non-étatique s’appuie sur les savoirs existants, en réalisant la synthèse de près de 1000 références issues de rapports mondiaux de think tanks, ONGs et OIG, de bases de données, de littérature scientifique et de presse spécialisée.

 Source:

https://www.climate-chance.org/observatoire-de-laction/rapport2018/

 

 

Les 4 objectifs majeurs de l’Association sont :

  • la réévaluation de l’action étatique à l’aune de l’action non-étatique
  • la mise en lien des acteurs non-étatiques pour contribuer à l’émergence de projets communs
  • la mise en lumière des pratiques renforçant les synergies entre développement et climat
  • la diffusion de la parole commune des acteurs non-étatiques dans les instances internationales

 

 

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab