Ohio – Etats-Unis – Mardi 07/08/2018 – Murray Energy Corp, la compagnie de charbon américaine a été démasquée après avoir financé des opposants au projet du parc éolien offshore en eau douce Icebreaker Windpower Inc dans l’Ohio.

L’année dernière à la même époque, le portail energiesdelamer.eu avait proposé une série de reportages sur le devenir des énergies renouvelables de la mer (et des lacs) aux Etats-Unis. Un an après où en est le développement du secteur ?

 

 

Partie 1 – Le potentiel éolien offshore des Grands Lacs représente 20% de la capacité totale d’énergie éolienne offshore des Etats-Unis. Le projet du lac Erié est considéré comme « l’Arabie Saoudite du vent ». Le projet « Icebreaker Windpower Inc » de 128 millions de $ a été autorisé l’année dernière et comprendra 6 turbines éoliennes offshore MHI Vestas V126-3,45 MW soit 20,7 MW au total.

 

Le groupe de charbon, Murray Energy Corp, qui s’oppose à la demande d’implantation du premier parc éolien en eau douce, estime que la concurrence les installations d’énergie verte telles que Icebreaker Windpower Inc représentent une nouvelle source de concurrence importante pour les sociétés charbonnières de Robert Murray, a été découvert comme étant le financeur de la campagne anti-éolienne.

 

Dans des documents et des déclarations assermentées déposées jeudi dernier auprès de l’Ohio Power Siting Board, les promoteurs de parcs éoliens Icebreaker Windpower Inc ont apporté la preuve que le groupe Murray Energy finançait des consultants, ainsi que des avocats représentant deux résidents de Bratenahl qui s’opposaient au projet.

 

 

Cody E. Nett, porte-parole de Murray Energy, a effectivement confirmé l’implication et a déclaré: « Murray Energy était heureux que son conseil externe …

 

RobertMurrayRobert Murray, qui a son domicile à Moreland Hills et dans le comté de Belmont, est le fondateur et le PDG de la plus grande société houillère privée du pays. Il possède 16 mines actives dans cinq États et en Colombie, en Amérique du Sud.

Si Robert Murray avait voulu intervenir dans le processus de certification de l’Etat pour Icebreaker, il aurait probablement été empêché, a déclaré David Karpinski, vice-président des opérations de Lake Erie Energy Development Corporation.

 

En effet, les intervenants doivent d’abord déposer une demande de participation au processus de prise de décision auprès du conseil d’implantation, qui est chargé d’examiner les demandes de construction de grandes installations de services publics telles que les centrales électriques et les parcs éoliens.

 

Le conseil d’implantation de l’État a repoussé trois tentatives du groupe Murray Energy après avoir constaté que celui-ci s’était opposé aux parcs éoliens en général.

« Nous avons longtemps soupçonné Murray Energy d’être impliqué dans la lutte contre l’énergie éolienne en Ohio, mais voir les preuves tangibles de cette opposition est choquant », a déclaré Trish Demeter, vice-président de la politique énergétique de l’Ohio Environmental Council.

 

Robert Murray, un partisan proche du président Trump, s’oppose à l’ancien président Barak Obama dans un message sur le site Web de la société:

« Les Américains doivent comprendre que la fermeture de 411 centrales au charbon, de plus de 100 000 mégawatts, par l’Administration Obama compromet la fiabilité de notre réseau électrique et le faible coût de l’électricité », indique le communiqué de Murray.

« Cette destruction de notre industrie va nuire aux familles pauvres et rendre la fabrication de produits américains moins compétitive sur le marché mondial. L’électricité à faible coût, un aliment de base dans nos vies, est menacée. »

Source : Bloomberg – IEEFA – Cleveland.com – energiesdelamer.eu

 

Points de repère

 

Pour en savoir +

Big Coal joins fight against Lake Erie green energy wind turbines – 05/08/2018

 

Il y a un an :

01/08/2017 – La demande de permis de construire déposée par Icebreaker Windpower Inc pour la construction d’un parc éolien offshore dans le lac Erié a été acceptée.

 

Lake Erie EDM0108017