Chine – Brésil – France – Jeudi 07/06/2018 – Flash – energiesdelamer.eu – Le réacteur nommé Taishan 1 doit désormais monter en puissance très progressivement et subir des tests avant d’être raccordé au réseau électrique. Cette mise en service commercial prendra sans doute encore plusieurs semaines.

 

 

A Taishan, un autre EPR doit être mis en service courant 2019. La date de démarrage de ces deux réacteurs, construits par une coentreprise franco-chinoise détenue à 30% par EDF, a été repoussée à plusieurs reprises.

 

Entre la France avec Flamanville, la Finlande avec Olkiluoto, le Royaume-Uni avec Hinkley Point, l’Inde avec Jaitapur et la Chine avec Taishan, « la bataille de l’EPR était ouverte ».

 

La Chine a pris la course en tête avec son EPR de Taishan dont la première réaction en chaine a été constatée le 6 juin, d’après Xavier Ursat, Directeur Exécutif du Groupe EDF en charge de la Direction Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire.

 

Par ailleurs, Eletrobras (groupe public d’électricité brésilien) a annoncé le 5 juin avoir signé un protocole d’accord avec EDF en vue d’une coopération sur le nucléaire d’une durée de trois ans. L’idée est de mettre à l’étude la finalisation de la construction du réacteur d’Angra 3 ‘et le développement de nouvelles centrales nucléaires au Brésil’. EDF devrait aussi apporter son expérience à Eletrobras concernant le maintien en condition et la maintenance des tranches Angra 1 et Angra 2. 

 

Pour l’EPR de Flamanville, selon Libération, l’ouverture de la centrale pourrait être repoussée à fin 2019, voire 2020.

 

Source : EDF – AFP – Reuters

 

 

Points de repère

Information Framatome 

La construction des réacteurs EPR™ Taishan 1 & 2 dans la province de Guangdong en Chine est le plus important contrat commercial signé par l’industrie nucléaire française avec la coentreprise appartenant à l’électricien nucléaire chinois CGNPC (70 %) et EDF (30 %).
L’accord comprend :

  • des études d’ingénierie,
  • l’approvisionnement des îlots nucléaires,
  • la fourniture des cœurs du combustible,
  • les transferts de technologie correspondants.

Les travaux ont débuté en 2009, réunissant plus de 1 400 employés Framatome.

En bref

  • Implantation :Taishan, province de Guangdong (Chine)
  • Client :China Guangdong Nuclear Power Holding Corp. Ltd (CGNPC), représenté par Taishan Nuclear Power Joint Venture Company (TNPJVC)
  • Projet :2 réacteurs EPR, avec les fabrications et services associés, notamment 15 ans d’approvisionnement en combustible et en uranium enrichi
  • Puissance électrique nette :1 660 MWe
  • Puissance thermique du réacteur :4 590 MWth
  • Production électrique annuelle :13 TWh

Framatome (baptisée temporairement NEW NP) dans le cadre du plan de sauvetage d’Areva, ex filiale d’AREVA est désormais une filiale d’EDF depuis le 1er janvier (75,5%), Mitsubishi Heavy Industries (19,9%) et Assystem (5%)