France – Mercredi 06/06/2018 – Microsoft a choisi de collaborer avec Naval Group pour la seconde phase de son projet Natick de Datacenter immergé. Le Datacenter a été déployé avec succès au début du mois de juin 2018 au large de l’archipel des Orcades (Royaume-Uni). Il sera exploité à distance durant un an.

 

Eric Papin, directeur de l’Innovation et de l’Expertise technologique chez Naval Group, souligne le caractère ambitieux du projet Natick et de la participation de Naval Group. «Nous sommes fiers d’avoir pu apporter à Microsoft l’expertise de Naval Group en termes de design, mise en œuvre, déploiement et maintenance de projets navals et maritimes innovants. Naval Group a toujours investi dans la recherche et le développement, et depuis plusieurs années dans les Energies maritimes renouvelables. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer aux projets de Microsoft pour un futur propre en énergies.»

Naval Group et sa filiale Naval Energies ont adapté leurs technologies pour concevoir le design de la structure du Datacenter de la Phase 2 du projet Natick.

Aujourd’hui, Naval Group accompagne Microsoft pour la construction, le déploiement et l’exploitation d’un datacenter immergé, dont la puissance équivaut à plusieurs milliers de PC individuels et qui offre une capacité de stockage équivalente à près de cinq millions de films.

Le Datacenter est installé dans un cylindre immergé inspiré des constructions sous-marines de Naval Group. Une base triangulaire (aussi appelée structure d’amarrage sous-marine) assure le positionnement du Datacenter au fond de l’océan. Un système d’échange air-eau permet de profiter de la température de l’environnement sous-marin pour refroidir le Datacenter.

Naval Group et sa filiale Naval Energies, se sont appuyés sur leurs solides compétences industrielles pour mener à bien ce projet, impliquant notamment les sites de Nantes-Indret (design), Cherbourg (tests), Lorient (fabrication de la station d’amarrage sous- marine) et Brest (design et fabrication de l’enveloppe pressurisée1).

 

 

Points de repère

10 ans après

15/09/2008 – Lorsque le gourou de l’énergie chez Google, Bill Weihl, avait déclaré il y a 10 ans que le géant des moteurs de recherche était en quête de sources d’énergie renouvelable pour alimenter ses centres de données telles que l’énergie thermique solaire, éolienne et géothermique, on était loin d’imaginer qu’il pensait aussi aux énergies de la mer !